Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1884 - tome 63.djvu/628

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plus précieuses que l’or. » La femme de cet empereur éleva les premiers vers à soie.

C’est sous ce règne que fut organisée la division administrative de l’empire.

La réunion de huit maisons voisines s’appela un puits. Trois puits formèrent un ami, et trois amis composèrent un village. La sous-préfecture comprit cinq villages ; dix sous-préfectures firent un département ; dix départemens, un district, et dix districts, une province.

Les premières mines de cuivre ont été exploitées par l’empereur Jaune.

La règne du successeur de cet empereur porte une date certaine : c’est l’année 2399, et jusqu’à l’année 1980, époque à laquelle commence la période officielle, les empereurs qui se succèdent sont tous considérés comme saints. Jusqu’à cette date, la puissance impériale ne s’est pas transmise par l’hérédité. Chaque empereur, sur le déclin de sa vie, choisissait le plus digne d’occuper le trône et abdiquait en sa faveur.

Sous le règne du dernier empereur saint, c’est-à-dire vers l’an 2000, l’histoire mentionne de grands travaux hydrauliques accomplis pendant les inondations, qui causèrent de grands désastres. C’est le seul fait de ce genre qui puisse avoir quelque rapport avec le déluge. Il reste à savoir s’il y a concordance de date : c’est une question que je ne me chargerai pas de résoudre, et qui n’offre du reste qu’un médiocre intérêt depuis qu’il a été démontré que le déluge n’a pas été universel.

Tel est, en un rapide résumé, le sommaire de nos annales mystérieuses. Elles n’ont pas l’intérêt séduisant des fables de la mythologie ; elles racontent simplement les commencemens de l’histoire du monde en nous initiant, pas à pas, aux progrès accomplis. C’est la vie primitive.

Nous attachons un grand prix à tout ce qui est ancien, et parmi les traditions populaires qui ont résisté au temps il n’en est pas de plus estimée que celle où l’enseignement de la civilisation nous est présenté comme inspiré par la Providence. Nous aimons à rattacher nos institutions à un principe supérieur à l’homme : ainsi Moïse rapporta à son peuple le texte des lois qu’il venait d’écrire sous la dictée de Dieu. Le monde chrétien ne pourra pas trouver trop étrange notre spiritualisme, puisqu’il est la base de sa foi.


Tcheng-Ki-Tong.