Page:Revue des Deux Mondes - 1879 - tome 33.djvu/52

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA
FAMILLE ET LA JEUNESSE
D’HENRI DE ROHAN

I.
LA FAMILLE.

La maison de Rohan est une des plus illustres de la Bretagne. Un généalogiste en fait remonter l’origine à Ruhan ou Rohan, fils puîné de Conan Mériadec, premier roi de Bretagne, et d’Ursule, fille d’un roi d’Angleterre, environ vers l’an 400, quelque peu avant la naissance de la monarchie française. Dom Lobineau, dans son histoire, dit qu’un vicomte de Porhoët bâtit le château de Rohan vers la fin du XIe siècle; ses descendans prirent le nom de Rohan. Le père Anselme fait remonter la généalogie de cette famille à Guetenoch, vicomte de Porhoët, qui vivait en l’an 1026.

Alain, huitième du nom, servait sous Bertrand Du Guesclin et sous Olivier de Clisson; il épousa Béatrix de Clisson, la fille et l’héritière du connétable : le domaine et le château de Blain entrèrent ainsi dans la maison de Rohan. Le château avait été construit dès 1108 par Alain Fergent à son retour de la première croisade; on trouve dans la tour ronde dite du Pont-Levis des M couronnés accostés du