Page:Revue des Deux Mondes - 1879 - tome 33.djvu/174

Cette page a été validée par deux contributeurs.


« S’il est vrai qu’Alexandrie ait coûté le double du reste de l’armée, abstraction faite des réquisitions frappées ailleurs et qui jamais n’ont eu lieu ici, abstraction faite de ce qui a sans cesse été payé au génie, à l’artillerie et à la marine, on a droit de conclure qu’il y a eu une dilapidation infâme. L’ordonnateur en chef doit en conséquence faire juger rigoureusement le commissaire de la place et lui retirer, en attendant sa justification, sa confiance. Ma conduite même doit être examinée et je vous en fais la demande formelle.

« Vous avez oublié, lorsque vous avez écrit cette lettre, que vous teniez en main le burin de l’histoire et que vous écriviez à Kléber. Je ne présume pourtant pas que vous ayez eu la moindre arrière-pensée ; on ne vous croirait pas.

« J’attends, général, par retour du courrier, l’ordre de cesser mes fonctions, non-seulement dans la place d’Alexandrie, mais encore dans l’armée, jusqu’à ce que vous soyez un peu mieux instruit de ce qui se passe et de ce qui s’est passé ici. Je ne suis point venu en Égypte pour faire fortune ; j’ai su jusqu’ici la dédaigner partout ; mais je ne laisserai jamais non plus planer sur moi aucun soupçon. »


A cette fière réponse, Bonaparte, regrettant d’avoir blessé un auxiliaire aussi précieux, répondit :

« J’ai vu avec peine que vous donniez à ma lettre un sens qu’elle n’a ni n’a pu avoir. Si je tenais le burin de l’histoire, personne n’aurait moins à s’en plaindre que vous. »

Kléber, dont l’irritation ne s’était pas calmée pour si peu, persista à demander soit de reprendre le commandement de sa division, soit de rentrer en France pour cause de santé.


« Je suis extrêmement fâché, lui écrit Bonaparte, de votre indisposition. J’espère que l’air du Nil vous fera du bien, et, sortant des sables d’Alexandrie, vous trouverez peut-être notre Égypte moins mauvaise qu’on ne le peut croire d’abord. Ibrahim-Bey est à Gaza ; il nous menace d’une invasion ; il n’en fera rien ; mais nous, qui ne menaçons pas, nous pourrions bien le déloger de là. Croyez au désir que j’ai de vous voir promptement rétabli et au prix que j’attache à votre estime et à votre amitié. Je crains que nous ne soyons un peu brouillés ; vous seriez injuste si vous doutiez de la peine que j’en éprouverais. Sur le sol de l’Égypte, les nuages, lorsqu’il y en a, passent en six heures ; de mon côté, s’il y en avait, ils seraient passés dans trois : l’estime que j’ai pour vous est au moins égale à celle que vous m’avez témoignée quelquefois. J’espère vous voir sous peu de jours au Caire. »


Cependant le sultan, à l’instigation de l’Angleterre, avait déclaré la guerre à la France et l’armée turque s’était mise en mouvement.