Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1878 - tome 25.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LES COLONIES
DE
L'AFRIQUE AUSTRALE

I.
LE CAP DE BONNE-ESPERANCE SOUS LE REGIME MILITAIRE.

I. South Africa, past and présent, by John Noble, Clert of the house of assembly of the Cape colony, Cape-Town 1877. — II. Natal, a history and description of the colony, by H. Brooks. London 1876.

Les colonies que les Anglais ont créées ou qu’ils ont conquises en toutes les régions du globe ont eu des fortunes diverses depuis la paix de 1815. Les unes sont restées des stations militaires, telles que Hong-Kong et Aden ; d’autres sont des royaumes indigènes gouvernés par des Européens, comme l’Inde. Trois groupes d’établissemens, favorisés par leur situation géographique ou par les circonstances, ont seuls acquis une toute autre importance. Les immigrans de l’ancien monde y sont venus en foule parce que le sol et le climat conviennent au tempérament de l’homme blanc. Ces nouveaux venus y ont réussi, ils s’y sont enrichis ; alors ils ont réclamé de la mère patrie la jouissance des droits politiques auxquels ne renoncent jamais volontiers les habitans d’un pays civilisé. Ceci gagné, l’Australie, le Canada, l’Afrique australe, se sont trouvés être des états presque indépendans, alliés plutôt que vassaux