Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 12.djvu/454

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
448
REVUE DES DEUX MONDES.

que Saint-Pierre. Croiriez-vous que je le visite pour la première fois? Je laissais ce spectacle aux étrangers qui se promènent avec leur guide rouge sous le bras, lisent une description et se figurent qu’ils ont vu. Ah! il faut sentir pour comprendre la convenance et la beauté de ce grand dôme ouvert ! Aujourd’hui il n’y a que la pluie, le soleil et le vent qui pénètrent par là ; mais autrefois les dieux et les déesses du paganisme venaient planer un instant sur cette ouverture, descendaient avec une lenteur majestueuse et prenaient place devant leur autel. Quelle procession alors qu’on pouvait la contempler avec les yeux de la foi ! Et que nous a-t-on donné à leur place?

Il haussa les épaules avec un geste de pitié.

— Mon cher Camillo, lui dis-je avec douceur, vous devez tolérer les croyances d’autrui. Voudriez-vous donc rétablir l’inquisition, et au profit de Jupiter et de Mercure?

— Ils ne toléreraient point mes croyances, s’ils les connaissaient ! On a beaucoup parlé des persécutions païennes ; mais les chrétiens aussi ont persécuté, et les anciennes divinités ont été adorées dans les caves et dans les bois aussi bien que les nouvelles. Elles n’en valaient pas moins pour cela! C’est dans les caves, dans les bois, dans les sources, dans les entrailles de la terre qu’elles habitaient. Et c’est là, — et ici également, malgré toutes les lustrations chrétiennes, — qu’un fils de la vieille Italie peut encore les retrouver !

Il m’en avait dit plus qu’il ne voulait, et son masque venait de tomber. Je le regardai fixement, et je ressentis cette subite effusion de pitié qu’inspire la vue d’un être irresponsable. Le secret qui le troublait m’était connu, et je me sentis soulagé. Étouffant mon envie de rire, je me contentai d’affecter un air bénévole. Il me lança un regard soupçonneux, comme pour s’assurer jusqu’à quel point il s’était trahi, et ce regard m’apprit, je ne sais trop comment, qu’il avait une conscience sur laquelle on pouvait agir. Dans ma reconnaissance, j’étais prêt à invoquer toutes les divinités qu’il lui plairait d’invoquer.

— Prenez garde, lui dis-je, si ce sacristain vous entendait... et passant mon bras sous le sien, je l’emmenai hors de l’église.

J’étais effrayé et indigné ; cependant cet aveu m’amusait. Le comte passait à l’état de phénomène, et les phénomènes m’ont toujours intéressé. Durant le reste de la journée, je ne songeai qu’à l’étrange indélébilité des caractères distinctifs d’une race. J’avais qualifié Valério de «jeune latin, » — plus latin en réalité que je ne l’avais supposé! L’heure de la discrétion était passée. Le lendemain je parlai à ma filleule. Elle espérait depuis quelque temps.