Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 12.djvu/445

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
439
LE DERNIER DES VALERIUS.

d’une douzaine de terrassiers. Pour ma part, ces mesures par trop énergiques ne me souriaient pas. Si j’aimais les statues déterrées, les préparatifs de l’exhumation ne me plaisaient guère, et je maudissais les bruits profanes qui menaçaient de troubler le silence de ma retraite.

Le personnage chargé de diriger les fouilles m’inspira une assez vive antipathie. C’était un petit homme fort laid qui avait l’air d’un gnome sorti des entrailles de cette terre qu’il bouleversait pour y chercher des chefs-d’œuvre. Il ne louchait pas, et cependant ses yeux glauques vous regardaient rarement en face. Sa chevelure inculte cachait son front, et malgré la petitesse de sa taille, ses bras étaient d’une longueur démesurée. Il allait furetant partout avec vivacité, et sur sa large bouche s’épanouissait un sourire méphistophélique qui me donnait à croire qu’il songeait à l’argent que le comte se disposait à enfouir plus qu’aux marbres ou aux bronzes que nous espérions tirer du sol. Dès que la première motte de gazon eut été retournée, l’humeur de Valério changea, et la curiosité vainquit ses scrupules. Il aspirait avec délices l’odeur de la terre humide, et son regard devenait de plus en plus animé à mesure que l’on creusait. Si une pioche résonnait contre une pierre, il poussait une exclamation de joie, et, pour l’empêcher de sauter dans la tranchée, il fallait qu’un des travailleurs lui annonçât que c’était une fausse alerte. La perspective d’une découverte causait à mon hôte une étrange agitation nerveuse. Plus d’une fois je le rencontrai se promenant d’un air inquiet sous les arbres séculaires, comme s’il eût enfin commencé à penser. Il me prenait alors le bras et discutait avec un optimisme fiévreux les probabilités d’une trouvaille. Cette ardeur subite me surprenait un peu, et je cherchais à deviner s’il s’enthousiasmait en vue du passé ou de l’avenir, — si, au lieu de rêver aux beautés d’une Minerve ou d’un Apollon, il n’en supputait pas la valeur vénale. Lorsque le comte me dénonçait les terrassiers comme une bande de fainéans, leur chef se permettait à mon adresse un clignement d’yeux qui semblait me donner à entendre que les fouilles cachaient un piège. Notre patience fut soumise à une assez longue épreuve, car on creusa en vain plus d’un trou. Le comte, découragé, cessa d’abréger ses siestes; mais le petit expert poursuivit ses recherches en homme qui connaît son métier. Tandis que je me tenais devant mon chevalet, j’entendais les travailleurs à l’œuvre. Quand le bruit des pioches devenait moins régulier, j’interrompais ma tâche, et mon cœur battait plus fort.

Un matin, il me sembla que les voix étaient plus animées que de coutume; mais, préoccupé par un effet de lumière difficile à