Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1874 - tome 2.djvu/800

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


La frugalité de l’ordinaire, l’extrême simplicité de la toilette étaient, cela va sans dire, des lois imposées par les circonstances et forcément observées en toute rigueur. Que de compensations toutefois à ces menus sacrifices dans la pleine et libre jouissance de la nature et des chefs-d’œuvre au milieu desquels on vivait, dans l’amitié fraternelle de ces jeunes pensionnaires, — Flandrin, Simart, Ambroise Thomas, — dont les noms, alors inconnus, aujourd’hui célèbres, resteront inséparables de celui de Victor Baltard pour personnifier les souvenirs d’une époque et les efforts communs d’un groupe de talens ! Enfin, si pendant la première année de sa pension, qui était aussi la dernière du directorat d’Horace Vernet, les relations avec son chef hiérarchique ne furent pas toujours très faciles, si même, à l’occasion de je ne sais quel propos que le directeur l’accusait bien à tort d’avoir tenu, Baltard dut un jour recevoir à bout portant la demande au moins imprévue d’une réparation par les armes [1], la bienveillance constante qu’il rencontra chez le successeur d’Horace Vernet le dédommagea amplement des méprises dont il avait été l’objet, et, sa bonne humeur naturelle aidant, lui fit perdre jusqu’au souvenir de ses griefs, à plus forte raison de ses ennuis passés.

Ingres avait pour Baltard une estime et une affection particulières. Il lui en donna la preuve en le chargeant de tracer l’architecture dans le tableau de Stratonice, auquel le maître travaillait vers la fin de 1835, et, de son côté, en s’acquittant de cette tâche sous les yeux mêmes d’Ingres, en subissant chaque jour du matin au soir l’autorité de sa puissante parole, l’influence pénétrante de ses enthousiasmes d’artiste et de ses généreuses colères, Baltard se prit pour l’homme qui se révélait ainsi à lui d’un sentiment d’ardente vénération, on dirait presque d’une passion de dévoûment dont, plus tard comme alors, personne n’eût été bien venu à prétendre critiquer l’exagération. Et cependant, si prompt qu’il fût en général aux vives émotions, Baltard n’était rien moins qu’un fanatique. Quand il s’agissait pour lui d’apprécier les idées ou les choses, il apportait dans ses jugemens autant de désintéressement

  1. Les choses fort heureusement en restèrent là. Informée des susceptibilités d’Horace Vernet et de l’étrange suite qu’il prétendait y donner, l’ambassade de France se mêla de l’affaire et s’empressa, comme il convenait, de l’arranger.