Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1874 - tome 2.djvu/71

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et à maintenir ce régime nouveau lorsqu’il fut atteint d’une bronchite qui l’obligea à se renfermer dans le repos.

Du 23 mai 1873 au 4 juin, le mal ne parut pas grave; M. Vitet continuait à s’occuper, dans son lit, des affaires publiques. Il avait auprès de lui Mme Aubry-Vitet, sa sœur tendrement chérie et qui méritait toute sa tendresse; il dictait des lettres à son neveu, M. Aubry-Vitet, qu’il avait élevé comme son fils. On remarquait seulement que ses forces diminuaient de jour en jour et que la conversation le fatiguait. Dans la nuit du 4 au 5 juin, des symptômes plus graves apparurent; on craignit une lésion du rein. Le 5 juin à huit heures du soir, toute espérance était perdue, le père Pétetot accourait de l’Oratoire; M. le curé des Missions étrangères était appelé et apportait le viatique; quand il s’approcha du lit du malade, M. Vitet ne prononçait plus qu’à grand’peine quelques paroles. Cependant, à la vue du prêtre et à l’ouïe des prières, il reprit toute son âme, s’unit visiblement, sans parler, aux actes pieux, reçut les sacremens et s’éteignit sans agonie, plus tranquille et plus serein dans la mort qu’il ne l’avait été pendant les dernières anxiétés de sa pensée en présence des épreuves de sa patrie.

C’était une belle âme, naturellement belle, et dont les expériences et les mécomptes de la vie n’avaient point altéré la moralité et la droiture. Il avait l’esprit très libre, très juste, très fin et toujours prêt à être grand quand les événemens publics ou les circonstances personnelles l’y provoquaient. Fidèle à ses amis, équitable envers tous ses contemporains, même ses adversaires, connaissant bien les hommes et les jugeant sans complaisance en même temps qu’il vivait avec eux sans rigueur. J’ai connu des natures plus fortes, des volontés plus puissantes, des voix plus éloquentes; je n’ai point connu d’esprit plus charmant sans prétention, ni de caractère plus sûr sans promesse et plus digne avec simplicité.


GUIZOT.