Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1874 - tome 1.djvu/486

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ques spécimens des motifs architecturaux servant de cadres à ces chefs-d’œuvre. Bientôt, par ses soins, de nouvelles salles s’ouvriront en communication avec celle-là et présenteront des moulages d’après les modèles des divers ordres d’architecture grecque et romaine ; ce sera une collection correspondante à celle que forment dès à présent, sauf une ordonnance définitive, les plâtres réunis dans le même édifice ; ces moulages et ces plâtres seront disposés de manière à offrir aux yeux et au travail des artistes les points culminans de chaque grande période de l’histoire des arts, dans l’ordre de génération théorique ; les catalogues imprimés viendront rétablir pour l’historien la série chronologique des monumens, indépendamment de la place qu’ils occuperont dans les galeries. Nous aurons de la sorte un vaste musée de copies pour les œuvres de l’architecture et de la statuaire à côté du musée des copies de tableaux, dont l’École possédait de longue date les premiers élémens, et qui va s’accroître des toiles réunies par M. Charles Blanc. Notre musée du Louvre, quant à lui, était pauvre jusqu’à présent en modèles originaux de sculpture grecque monumentale : la métope du Parthénon, celle d’Olympie et quelques fragmens de frise, c’était tout ; pour l’architecture grecque proprement dite, un seul chapiteau rapporté de Macédoine par MM. Heuzey et Daumet. Grâce à MM. de Rothschild et à M. Rayet, nous voici en possession d’un commencement sérieux de collection architecturale ; le musée britannique nous a singulièrement devancés à cet égard : espérons que la voie frayée s’élargira, et nous rapportera de nombreux trophées. Nous félicitons l’administration de préparer à la collection Rothschild, plus nombreuse que nous n’avons pu dire, car nous n’avons compté ni les inscriptions ni les menus objets, une digne hospitalité. Le grand ouvrage que préparent MM. Rayet et Albert Thomas en sera le vivant commentaire. — Nous aurons bientôt aussi les résultats des fouilles commencées par M. Lebègue, un autre membre de l’école française d’Athènes, au fameux temple de Délos. Notre école d’archéologie, récemment fondée à Rome pendant le ministère de M. Jules Simon et placée sous la direction de M. Albert Dumont, est en pleine activité et produira bientôt ses premiers fruits. Jeunes savans et maîtres expérimentés, tous sont à l’œuvre avec ardeur et, comme on le voit, non sans succès. — Nous apprenons que M. Rayet va être appelé à suppléer M. Beulé dans la chaire d’archéologie de la Bibliothèque nationale : ce sera pour lui l’occasion d’interpréter en détail les résultats de ses fouilles et de montrer la voie à d’autres explorateurs.

a. geffroy.


Le directeur-gérant, C. Buloz.