Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1872 - tome 101.djvu/560

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


confiance, souvent en autant de minutes qu’il fallait autrefois de jours et de semaines pour y parvenir... L’année dernière n’a-t-elle pas offert, ajoutait le ministre, un exemple frappant de l’extrême utilité du télégraphe dans les crises politiques? On doit se rappeler la collision soudaine qui menaça de rallumer le flambeau à peine éteint de la guerre, et il est permis de se demander si les cabinets, privés de correspondance télégraphique, auraient réussi à conjurer le danger. » Le ministre faisait ici allusion au conflit qui s’était élevé entre la Grèce et la Porte, et que le télégraphe seul avait étouffé dans son germe.

La conférence de Vienne n’a plus à rédiger un traité, elle n’a qu’à réviser la convention de Paris. Ses délibérations portent donc sur une série d’amendemens déposés d’avance au sujet des différens détails du service; ces amendemens étaient si nombreux qu’il fallut d’abord décider qu’aucun d’eux ne serait pris en considération, s’il n’était appuyé par deux membres de l’assemblée. Les dispositions plus ou moins techniques auxquelles elle s’est arrêtée peuvent se classer en deux catégories correspondant à deux préoccupations de la conférence. D’une part, elle veut assurer de plus en plus étroitement l’adoption de mesures uniformes, l’uniformité étant, comme nous l’avons dit déjà, la condition la plus essentielle de l’extension du service. D’autre part, elle se montre fermement décidée à donner au public toutes les facilités qui ne sont pas incompatibles avec la régularité des transmissions.

Voyons d’abord les mesures qui se rapportent au premier ordre d’idées. On avait décidé à Paris que les fils internationaux auraient un fort diamètre pour offrir une grande conductibilité électrique; mais, faute d’une règle suffisamment explicite, quelques états restaient au-dessous des besoins de la pratique. On stipule donc cette fois que le diamètre sera de cinq millimètres au moins. On désigne comme devant servir aux rapports de nation à nation, concurremment avec l’appareil Morse, anciennement spécifié, l’appareil Hughes, qui trace les lettres en caractères d’imprimerie. Sur l’insistance de l’administration portugaise, on insère dans le traité les principales dispositions relatives aux sémaphores. En souvenir sans doute de Vasco de Gama et du Camoens, les délégués portugais firent une véritable croisade pour donner dans la teneur de la convention une grande importance au service sémaphorique. La France, le Portugal, l’Italie, étaient alors les seules puissances qui eussent installé sur leurs côtes un rideau de sémaphores pour correspondre avec les bâtimens en mer; la Russie se préparait à suivre cet exemple. La correspondance sémaphorique exige une langue spéciale. Le board of trade anglais et le ministère français de la ma-