Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1872 - tome 100.djvu/848

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les maris, point d’enfans pour faire enrager les deux. Où le mariage n’existe pas, les soucis sont inconnus. Veux-tu être trembleur ?

« — Non, répondis-je, ce n’est pas mon genre. — J’avais engouffré une charge de provisions aussi considérable que j’en pouvais porter, et, me renversant dans ma chaise, commençai à me curer les dents. La femme sortit, me laissant seul avec l’horloge. L’ancien ne tarda pas à entre-bâiller la porte, mais il ne fit que passer sa tête. — Vous êtes un homme de péché, — grogna-t-il, puis il disparut. Ensuite vinrent deux jeunes trembleuses, les plus gentilles fillettes que j’eusse jamais vues. Il est vrai qu’elles étaient habillées de sacs à blé comme la vieille, et que leurs chevelures soyeuses étaient cachées sous de longues coiffes blanches, mais leurs yeux brillaient, pareils à des diamans, leurs joues étaient des roses, enfin un homme eût jeté des pierres à sa grand’mère, si d’aussi charmantes filles l’en eussent prié. Les voilà qui enlèvent les plats en me regardant à la dérobée, ce qui m’excitait. J’oubliai Betsey-Jane, ma ménagère, et dans mon ravissement je leur dis : — Mes jolies fillettes, comment allez-vous ?

« (D’un air solennel.) — Nous allons bien, monsieur.

« — Où est le vieux ? demandai-je doucement.

« — De qui parlez-vous ? De frère Urie ?

« — Je veux parler de ce vieux jovial qui m’appelle un homme de péché. Cela ne m’étonnerait pas, qu’il s’appelât Urie.

« — Il s’est retiré.

« — Eh bien ! mes bijoux, amusons-nous. Jouons aux quatre coins. Qu’en dites-vous ?

« — Êtes-vous trembleur, monsieur ? demandèrent-elles.

« — Ma foi ! mes anges, je n’ai pas encore emprisonné mes formes élégantes dans un sac ; mais, si tous les trembleurs vous ressemblaient, je me joindrais peut-être à eux. Supposez que je sois trembleur pour le moment.

« Elles étaient gaies, je l’avais vu tout de suite, seulement un peu sauvages. Je leur appris les « quatre coins » et des jeux du même genre, et nous passâmes un moment agréable, sans faire de bruit, cela va sans dire, de crainte que le vieillard n’entendit. En nous séparant : — Si vous n’y voyez pas d’inconvéniens, leur dis-je, voulez-vous me permettre de vous embrasser ? — Elles dirent oui, et moi aussi.

« J’allai me coucher. Je ne ronflais pas depuis une demi-heure, qu’un bruit à la porte m’éveille. Je me soulève sur mon coude, et, me frottant les yeux, je vois le tableau suivant : l’ancien debout à la porte, une chandelle à la main. Il n’avait que ses vêtemens de