Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1871 - tome 93.djvu/407

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


L’ALSACE


SOUS LE RÉGIME PRUSSIEN




M. le prince de Bismarck, présentant au Reichstag, dans la séance du 2 mai dernier, le projet de loi relatif à l’administration de l’Alsace et de la Lorraine allemande, a longuement insisté sur ce point, que nul politique à cette heure ne saurait dire quelle constitution il sera possible de donner par la suite aux pays annexés. « Je ne me sens pas en mesure d’annoncer dès maintenant d’une manière parfaitement sûre quelle sera dans trois ans la situation des affaires en Alsace et en Lorraine. Pour se permettre des conjectures sur cet objet, il faudrait avoir le don de lire dans l’avenir. La constitution que nous établirons en Alsace dépend des circonstances, qu’il n’est nullement en notre pouvoir d’amener, et qui bien au contraire peuvent même s’imposer à nous et nous diriger dans la voie où nous devons entrer. Ce que je vous propose n’est qu’un essai de trouver le bon bout d’une route dont nous ne pouvons savoir la fin ; les enseignemens que nous recevrons et les faits que nous verrons surgir régleront notre conduite. »

Ce programme laisse l’Alsace dans une complète incertitude ; la politique allemande ne veut s’engager d’aucune manière par des promesses précises à l’égard des frères qu’elle a ramenés à la mère-patrie. Si le régime futur de l’Alsace est pour tout le monde en ce moment si difficile à prévoir, le système suivi jusqu’ici dans le gouvernement général par les administrateurs prussiens mérite d’autant plus d’être étudié. À défaut de programme sur les destinées de la province, nous y verrons des procédés et des principes qui peuvent nous instruire des intentions ultérieures de la Prusse. On y verra en même temps le génie de l’Allemagne du nord tra-