Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1871 - tome 93.djvu/341

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


base de toutes les petites collines et le sous-sol du terrain meuble. Cette roche, variée de rouge et de jaune, est d’une dureté médiocre et très caverneuse, parce qu’elle contient une énorme quantité de géodes ferrugineuses qui se détruisent au contact de l’air. On tire des blocs de granit des rives du lac Poyang. Comme dans le Fou-kien, l’aspect de la végétation indique le voisinage du tropique, surtout parmi les plantes ligneuses. Les camphriers abondent dans le pays, et apprennent au voyageur qu’il est dans la grande région centrale de l’Asie. Sur les montagnes croissent des arbres appartenant aux mêmes genres que ceux de l’Europe ou du nord de l’Asie, mais d’espèces différentes de celles du Pe-tche-li et de la Mongolie. Il y a des châtaigniers nains qui portent des fruits de la grosseur d’une cerise, très recherchés par les femmes chinoises. Des chênes poussent aux mêmes lieux, ainsi que des charmes, un coudrier, des saules de plusieurs sortes.

Partout on rencontre un pin de petite taille, garni de longues feuilles extrêmement ténues, et, sur les points élevés, on admire le superbe pin doré qui se distingue par sa haute taille et son port magnifique (Abies Kœmpferi), à côté des autres arbres verts qui existent ici comme dans le Fou-kien et dans le Tché-kiang, mais qu’on ne voit pas au nord de l’empire [1]. En même temps, on remarque un aconit sarmenteux, un vérâtre à fleurs jaunes, une saxifrage, le polypode vulgaire, qui croissent également dans les montagnes des environs de Pékin. Autour de la ville, l’oxacide cornue, la verveine officinale d’origine européenne, et l’érigéron du Canada, semblent si bien prospérer qu’on pourrait les croire indigènes. L’ailanthe, qui est des plus communs dans le nord, ne se trouve point dans cette partie de la Chine, où l’acacia de Constantinople (Albizzia Julibrisii) est encore plus répandu.

Émile Blanchard.

(La suite au prochain numéro.)

  1. Cunninghamia lanceolata et Cryptomeria japonica.