Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 87.djvu/950

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


familiers de la maison appellent cela « aller au parvis, » car de même que le marché de la volaille a conservé le nom de vallée tout en se transportant d’abord sur le quai des Grands-Augustins et ensuite aux halles, de même l’administration hospitalière a gardé la vieille appellation que le peuple de Paris lui avait donnée lorsqu’elle était située sur la place de Notre-Dame.

Dans une grande salle d’attente, les indigens se réunissent, prenant l’air piteux s’ils peuvent, causant entre eux comme de vieilles connaissances, se montrant leurs lettres d’avis, parfois se donnant rendez-vous à la sortie pour aller « boire un canon » de compagnie. Un à un, ils passent devant le guichet du caissier, qui écrit sur un registre leur nom, la somme qu’ils reçoivent, et les invite à signer. J’ai examiné avec soin une double feuille qui contenait soixante noms ; sept étaient écrits nettement, lisiblement, par des personnes évidemment accoutumées à manier une plume, quarante n’étaient que d’informes gribouillages tracés lentement, avec effort, par des mains lourdes et inexpérimentées ; treize étaient remplacées par des croix. Un regard suffit pour apprendre à qui l’on a affaire. Les habitués se présentent avec aplomb, avec entrain, sans gêne ; ils disent bonjour et prennent la plume avant même qu’on ne leur ait demandé s’ils savent signer. Ils empochent ce qu’on leur donne sans faire de réflexion, mais il est certain que le plus souvent ils trouvent l’aumône insuffisante ; plus d’un voudrait, comme autrefois Scarron, toucher une pension régulière de 1,500 livres, quitte à être forcé de s’intituler aussi « malade de la reine par la grâce de Dieu. » Il est rare que les femmes se présentent sans porter quelque enfant sur les bras, car, si elles savent que c’est un victorieux moyen d’attendrissement, elles ignorent que le caissier ne fait que payer selon l’ordonnancement approuvé, et qu’il ne peut sous aucun prétexte modifier les instructions qui lui sont transmises. La figure la plus déconvenue est celle des maris ou autres qui viennent chercher un secours d’accouchée au lieu et place de leur femme retenue au lit. Lorsqu’on leur donne quelque argent, tout va bien, la face se déride et les yeux sourient ; mais quand sur la planchette du guichet ils ne voient apparaître que le paquet qui contient une layette [1], ils hochent la tête d’un air de mauvaise humeur, grommellent quelques paroles à voix basse, et parfois même disent en grognant : Voilà tout ?

La loi du 24 vendémiaire an XI a fort heureusement fixé le

  1. Les layettes distribuées par l’assistance ne sont cependant point à dédaigner ; chacune d’elles se compose de : 1 lange de laine, 2 langes de coton, 6 couches neuves, 2 couches vieilles, 4 béguins en calicot, 4 fichus, 4 chemises, 2 bonnets d’indienne, 2 brassières d’indienne.