Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 87.djvu/900

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


main sur nos fontes ! C’est trop d’audace en vérité. Ignore-t-il donc ce qu’en moins d’un an le droit de 9 dollars a valu aux industries américaines ? Ignore-t-il que dans ce court délai 65 hauts-fourneaux ont été construits, pouvant procurer un large travail aux ouvriers de quinze états ; 6 dans le New-York, 1 dans le New-Jersey, 19 dans la Pensylvanie, 1 dans le Maryland, 4 dans la Virginie, 6 dans l’Ohio, 5 dans l’Indiana, 3 dans l’Illinois, 5 dans le Michigan, 2 dans le Wisconsin, 6 dans le Missouri, 3 dans le Kentucky, 1 dans la Géorgie, 2 dans l’Alabama et 1 dans le Tennessee ? Au moyen de ces hauts-fourneaux, notre puissance de production a été portée à près de 2,500,000 tonnes par an, 50 pour 100 environ du contingent de la Grande-Bretagne. Ce n’est pas tout ; 50 autres hauts-fourneaux en voie de fondation iront avant la fin de l’année, si rien n’y met obstacle, grossir le nombre de ceux qui sont en activité. Et c’est cette richesse que l’on voudrait détruire, c’est le plus net de notre héritage dont on voudrait priver nos neveux ! » On le voit, il n’y a pas pour les industries ; quelque part qu’on les interroge ou qu’on les discute, deux manières de se défendre ; c’est toujours la même gamme : confondre leur intérêt privé avec l’intérêt public et malmener les hommes clairvoyans qui voudraient en maintenir la séparation.

Durant deux longs mois, des discussions de ce genre se sont succédé devant le comité des voies et moyens ; M. Kelley n’était pas le seul qui eût des lances à rompre avec le commissaire spécial du revenu. Le groupe de représentans qui en 1861 a voté le tarif Morrill, qui l’a aggravé en 1864, est encore, après des brèches insignifiantes, presque aussi compacte qu’à ses débuts, et il a gardé de ses anciennes luttes un esprit de corps qui résiste à des condescendances trop marquées. Comme parti, l’option, même dans les détails, ne lui est pas toujours permise ; quand la consigne prévaut, il faut serrer les rangs sous peine de se laisser entamer. M. Wells n’a donc pas obtenu du comité, en fait d’amendement aux tarifs, tout ce qu’il lui avait demandé et tout ce qu’en bonne justice il eût dû en attendre ; mais les points essentiels sont acquis, le reste n’est plus qu’à bref ajournement. Des réductions ont été proposées au congrès. Il y en a d’assez considérables sur les bois de construction entre autres : sur toutes les planches, le droit sera de 1 dollar par 1,000 pieds, et sur les bois non autrement taxés, de 1 centime par pied cube. Sur les vins et esprits, changement complet de régime ; on les taxe à la mesure au lieu de les taxer à la valeur, les vins en barrique à raison de 50 centimes le gallon, sauf le champagne et autres vins mousseux, qui resteraient soumis au droit de 50 centimes par bouteille d’un litre et de 25 centimes par bouteille