Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1870 - tome 87.djvu/434

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


stituent un véritable échec, et que, si on peut leur attribuer quelque portée, c’est contre l’efficacité du nouveau régime. M. Charles Robert s’en réfère en outre à une fonderie en caractères où le système de la participation fonctionne depuis 1848. Il suffit de lire l’extrait des comptes de cette maison en l’année 1868 pour se convaincre de la nullité des résultats obtenus. Le capital ne put toucher que 5 francs 52 centimes pour 100 d’intérêt. Quant aux ouvriers, au nombre de 140, ils eurent à se partager 7,050 francs, soit 50 francs seulement par tête, et l’on a soin de nous dire que, pendant la période de vingt ans où la participation aux bénéfices a fonctionné, la répartition ne fut jamais plus considérable. Un important établissement de filature et de tissage, celui de MM. Steinheil et Dieterlen, à Rothau (Vosges), a voulu également essayer du nouveau régime, la tentative est trop récente pour avoir pu encore porter des fruits ; mais les fondateurs nous paraissent avoir eux-mêmes fort peu de foi dans le procédé auquel ils ont eu recours. « Quand nous pourrons effectuer une répartition, ce sont leurs propres paroles, nous dirons simplement aux ouvriers : L’année a été bonne, nous tenons à vous faire votre part, la voici. Une part de 5 pour 100 des bénéfices à répartir individuellement entre 700 ouvriers donne peu de chose à chacun. Néanmoins, comme généralement une famille compte plusieurs ouvriers, une répartition de 10,000 francs ferait grand bien et grand plaisir. » 10,000 francs distribués entre 700 ouvriers, ce n’est pas tout à fait 15 francs par tête, c’est environ à centimes par journée de travail, et ce dividende si minime est annoncé comme éventuel, problématique. Assurément on ne peut qu’être sympathique aux patrons qui font de semblables essais; mais l’on doit s’étonner qu’on présente comme une solution du prétendu problème social, comme une institution impérieusement nécessaire, une organisation du travail qui, dans la plupart des industries, pourrait accroître le gain de l’ouvrier de 4 à 15 centimes par jour, et qui par contre produirait dans la majorité des cas d’inévitables troubles, compromettrait l’indépendance du patron et embarrasserait la marche progressive de l’industrie. Cependant il est des maisons où la participation a été établie et qui ont été moins heureuses encore que celles que nous venons de citer. Telles sont en Angleterre la fabrique d’objets de fer de Greening, à Middlesborough, et les forges de Fox and Head, à Salford. Ces deux usines, constituées sur le modèle de la houillère Briggs, n’ont pu distribuer le moindre dividende aux ouvriers. Il ne faudrait pas que de pareils faits pussent souvent se présenter, il est imprudent de promettre sans être sûr de tenir; le peuple est prompt à s’imaginer qu’on le leurre : en voulant ainsi adoucir les rapports sociaux, on s’expose parfois à les aigrir.