Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 62.djvu/616

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


HUIT MOIS
EN AMÉRIQUE
LETTRES ET NOTES DE VOYAGE
1864 — 1865

XII.
APRES LA GUERRE. — LA RECONSTRUCTION ET L’ETAT DES PARTIS.


I

Quand je quittai les États-Unis au mois de février 1865 [1], la guerre n’était pas loin de sa fin. La campagne victorieuse de Sherman en Géorgie avait mis au jour l’épuisement des états du sud et la faiblesse incurable du patriotisme confédéré. Vainement Davis s’efforçait de ranimer par des moyens de théâtre une résistance funeste à sa cause et profitable seulement à son orgueil. Dix jours après la rupture des négociations de Hampton-Roads, le foyer même du sécessionisme, la ville d’où était partie la première étincelle de ce grand incendie, Charleston, succombait sous les armes fédérales. Le drapeau de l’Union, qui déjà flottait sur Wilmington et Savannah, était replanté sur les ruines fumantes de la cité rebelle, rudement châtiée par six mois de bombardement et de famine. Sherman arrivait pas à pas, balayant le littoral et

  1. Voyez la Revue du 15 février.