Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 62.djvu/533

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


RECITS
DE L'HISTOIRE ROMAINE
AU IVe ET Ve SIECLES

VII.
CONSEQUENCES DE LA PRISON DE ROME EN ORIENT. - LE PELAGIANISME A JERUSALEM. - MORT DE JERÔME.


Mœurs des émigrans romains en Judée. — Aventure au couvent d’Eustochium. — Sac de Rome par Alaric, misère des Romains fugitifs. — Pinianus et Mélanie à Hippone. — Discussion de Jérôme et d’Oroso contre Pélage, conférence de Jérusalem, concile de Diospolis. — Violences des pélagiens, les monastères de Bethléem sont assiégés et incendiés. — Mort d’Eustochium. — Derniers instans de Jérôme, sa mort, sa légende.


I.

Pendant que la dispute d’Augustin et de Jérôme se poursuivait, à travers la Méditerranée, d’Hippone à Bethléem [1], les barbares envahissaient pied à pied l’Occident, et les menaces de ruines amoncelées sur la ville de Rome avaient pour l’Orient un contre-coup fatal. L’émigration, chaque jour croissante, amenait dans les ports de l’Égypte, et de la Palestine des bandes de fugitifs qu’il fallait vêtir et nourrir, et peu à peu Ælia Capitolina, renommée pour sa richesse, devint l’hôpital de l’Italie. De ces fugitifs presque tous chrétiens, les uns appartenaient à la secte illuminée des millénaires, et venaient attendre le dernier avènement du Christ dans la

  1. Voyez la Revue du 15 mars.