Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 62.djvu/302

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’évangile de la génération nouvelle, et par une combinaison bizarre M. Hertzen, que M. Katkof faisait reculer il y a quelques années, dont il « brisait l’autorité, » comme on le disait, — M. Hertzen a reculé sans doute et a perdu de son influence, mais il a été dépassé par de jeunes adeptes pour qui il n’est plus qu’un retardataire imbu de vieux préjugés occidentaux. Les doctrines matérialistes et brutalement athées envahissent les mœurs comme la littérature, et il est fort de mode aujourd’hui de traiter sans façon tout ce qui est devoir, vieilles notions morales, même convenances sociales ou beaux-arts, comme des inventions aristocratiques ou des raffinemens de civilisations décrépites. Figurez-vous bien qu’il y a un an ces mots de père en fils, introduits dans une adresse pour exprimer une pensée de transmission héréditaire, étaient relevés dans une réunion publique comme « peu conformes aux idées modernes. » Les avertissemens que l’administration s’est crue récemment obligée d’infliger à deux des recueils les plus répandus, le Contemporain et la Parole russe, sont sous ce rapport un symptôme significatif [1]. Ils se fondent sur des attaques contre l’organisation de la famille, contre la propriété, sur des excitations à la mise en pratique du communisme, et le premier procès de presse a été fait à un livre d’Études critiques, d’un ancien colonel Bibikof, contre le mariage. Il est vrai que pour rétablir sans doute l’équilibre, et sous l’influence de M. Milutine, le gouvernement s’est hâté d’autre part de frapper d’un avertissement le journal conservateur la Wiest. — De là le caractère étrange de ce mouvement qui est né de l’insurrection polonaise, mais qui lui survit, et dont les complications redoutables dissimulent à peine la lutte de deux esprits, de deux tendances qui se disputent l’avenir de l’empire.


III

Au fond, c’est là ce qui caractérise la situation de la Russie : confusion véritable sous cette tapageuse unanimité d’un patriotisme

  1. Comme symptôme de l’esprit dont il est ici question, on ne peut mieux faire que de citer le considérant de l’un de ces avertissemens : « considérant que la Parole russe, dans l’article intitulé un nouveau Type, combat l’idée du mariage et trace la théorie du communisme et du socialisme, et dans l’article sur le Capital oppose d’une manière hostile la classe des propriétaires à celle des prolétaires et des travailleurs, que les nouvelles les Trois familles et une Année d’existence contiennent sur les sentimens de l’honneur et sur la morale en général des assertions pénétrées du cynisme le plus extrême… » — La Parole russe vient d’être suspendue pour cinq mois à la suite d’un troisième avertissement, toujours fondé sur le même ordre de considérans, notamment sur ce que l’article les Voleurs honnêtes « donne au vol la signification du travail et l’apprécie comme une des conséquences inévitables des conditions actuelles de la vie sociale. » Je ne veux, bien entendu, ni défendre ni discuter la formule de ces avertissemens et encore moins le système ; je cite uniquement le fait comme indice.