Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1866 - tome 61.djvu/45

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA RUSSIE
DANS LE CAUCASE

L'EXODE DES CIRCASSIENS ET LA COLONISATION RUSSE.

I. Pisma iz Tifliça (Lettres écrites de Tiflis), par M. le général-major de Fadeief, publiées dans la Gazette de Moscou (Moskovskiya Vêdomosti), 1864-65.— II. Vozpominania Kavkazkago ofitsera (Souvenirs d’un officier de l’armée du Caucase) dans le Rousskii Vêstnik (le Messager russe), 1864. — III. The Circassian war, as bearing on the Polish insurrection, London 1863. — IV. The Circassian Exodus, suite d’articles insérés dans le Times, 1864. — V. Correspondence respecting the regulations issued by Russian government in regard to the trade with the eastern coast of the Black Sea, presented to the House of Commons by command of Her Majesty, 1863. — VI. Papers respecting the settlement of the Circassian emigrants in Turkey, 1864. — VII. Rapport présenté au conseil de santé (de l’empire ottoman) dans la séance du 28 juin 1864 par M. le docteur Barozzi, chargé d’une mission sanitaire concernant l’émigration circassienne ; Constantinople 1864.

I

Les longues épreuves et les souffrances cruelles qu’une lutte disproportionnée causa aux Tcherkesses n’étaient que le prélude de celles qui les attendaient hors de leur patrie, un présage sinistre de la ruine où la nation allait s’engloutir. A l’œuvre de la destruction opérée par la main de l’homme succéda l’action encore plus meurtrière de la nature, dont les fléaux conjurés moissonnèrent ceux que les coups de l’ennemi n’avaient point atteints. Il semble qu’un arrêt du sort avait condamné ces populations à disparaître de la surface de la terre ; on dirait une victime marquée du sceau de la fatalité antique.

Nous avons vu les tribus tcherkesses terrassées l’une après l’autre, refoulées jusqu’aux limites extrêmes de leur territoire, acculées sur les bords de la mer, sans ressources et sans abri [1] ; nous avons

  1. Voyez la Revue du lu décembre 1865.