Page:Revue des Deux Mondes - 1864 - tome 54.djvu/971

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ira s’affermissant. Ces maîtres ont inauguré la méthode, donné un corps à l’enseignement, fondé la doctrine. Contestés comme ils l’étaient, ils ne se sont pas un seul jour abandonnés au découragement ; ils luttaient sans l’espoir de vaincre et plaçaient leurs convictions plus haut que les chances heureuses ou malheureuses qu’elles pouvaient courir. Peut-être, dans ces conditions difficiles, leur génie s’est-il mieux trempé et ont-ils puisé plus de forces dans cette surveillance qu’ils ont été contraints d’exercer sur eux-mêmes. Aujourd’hui la postérité a commencé pour eux et leur rend cette justice, qu’il était impossible de montrer dans une œuvre ingrate des qualités plus viriles.

Quelques mots suffiront pour rappeler comment s’est partagée leur succession. Au Collège de France, ce fut M. Michel Chevalier qui remplaça Rossi dans sa chaire. Personne n’était plus naturellement désigné ; il y arriva presque sans concurrence, sur la double présentation des professeurs du Collège de France et de l’Académie des sciences morales et politiques. Son enseignement, d’ailleurs si remarquable, se distingua de celui de ses devanciers en ce qu’il s’appliqua moins à démontrer les vérités spéculatives qu’à développer les conséquences qui en résultent. Les considérations générales furent l’objet des discours d’ouverture. Dans les leçons qui suivirent, M. Michel Chevalier se prend surtout aux détails et aux applications. Rien de ce qui est de circonstance ne lui est indifférent : ni l’emploi de l’armée dans les travaux publics, ni l’association sous ses diverses formes, ni l’insuffisance des institutions de crédit. Il a sur tout ce qui s’agite et ce qui se fait des vues particulières qu’il expose, et sur lesquelles, en ingénieur et en économiste, il entreprend l’éducation du public : les canaux à creuser, les chemins de fer à construire, l’intervention du gouvernement, soit comme surveillance, soit comme concours. Tel est dans sa substance l’enseignement de M. Michel Chevalier. Avec M. Baudrillart, qui le supplée, la direction est tout autre. M. Baudrillart s’est souvenu qu’Adam Smith avait professé la morale avant de professer l’économie politique. Convaincu que les deux choses sont en effet inséparables, il a signalé les rapports qui les unissent, et démontré, preuves en main, que l’utile et le juste, sans se confondre, visent au même objet, l’avancement matériel et moral des communautés humaines. Ces vérités étaient opportunes, et il était bon qu’elles fussent rappelées avec fermeté. Ce cours du Collège de France était désormais le seul qui eût le caractère officiel ; il avait à porter tout le poids de l’enseignement économique. À la mort de Blanqui, en 1852, la chaire qu’il laissait vacante au Conservatoire des arts et métiers avait été dénaturée par une révolution intérieure. À l’École des