Page:Revue des Deux Mondes - 1864 - tome 54.djvu/868

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nouvelle de ces troubles, le gouvernement de Melbourne fit partir les troupes dont il pouvait disposer. En arrivant à Ballarat, elles trouvèrent les insurgés retranchés dans un blockhaus et disposés à le défendre vigoureusement En effet, leurs retranchemens ne purent être emportés qu’après une lutte de plusieurs heures où il y eut des deux côtés un certain nombre d’hommes tués et blessés. Disons tout de suite que c’est la seule fois, depuis la création des colonies australes, que la population se soit mise en état de rébellion déclarée contre le gouvernement établi, et cet événement est surtout attribué, comme on l’a vu, à l’influence de révolutionnaires étrangers. Quoi qu’il en soit, on comprit qu’il fallait réformer en partie le régime auquel étaient soumis les mineurs. Une commission d’enquête parcourut les districts aurifères, afin d’éclairer le gouvernement sur leurs besoins, et à la suite de ses travaux, qui furent accueillis par les intéressés avec une extrême faveur, diverses améliorations furent décrétées. La redevance mensuelle fut diminuée et remplacée en partie par un droit sur l’or à l’exportation, dans la pensée de faire peser le plus possible cette charge sur ceux qui avaient fait bonne récolte et d’en exempter ceux qui ne réussissaient pas. Des tribunaux spéciaux furent chargés de juger les questions de mines, et l’administration des districts aurifères fut affranchie de l’autorité des squatters. Ils eurent leurs représentans au corps législatif de la province. Grâce à ces sages concessions, le calme se rétablit, et nulle population ne s’est depuis montrée plus docile que celle des champs d’or, malgré sa mobilité et les tentations auxquelles elle est exposée. Quant aux coupables de l’insurrection de 1854, ils furent acquittés par le jury, qui voulut ensevelir le passé dans une amnistie générale. Aujourd’hui l’on peut voir encore dans le cimetière de Ballarat deux pierres commémoratives : l’une est consacrée à la mémoire des officiers et des soldats qui périrent à l’assaut du blockhaus de Bakery-Hill, l’autre célèbre le patriotisme de leurs adversaires.

Les événemens qui occupèrent les premières années de l’industrie minière dans la Victoria s’étaient aussi produits, quoique avec moins de gravité, dans les districts aurifères de la Nouvelle-Galles du Sud. Depuis cette époque, à chaque nouvelle découverte d’un gisement d’or dans une autre province, on a vu se répéter les mêmes scènes, sauf l’atténuation due à l’expérience acquise par les gouvernemens locaux ; mais c’était toujours le même empressement des mineurs à se rendre aux champs d’or récemment signalés, les mêmes extravagances de prix, la même pénurie des choses les plus indispensables à l’existence. Pendant quelques jours, c’est toujours le droit du plus fort qui est seul reconnu. Heureux encore ces