Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 47.djvu/26

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sommeil, je trouvai un message pressant qui m’appelait chez un de mes malades, auprès duquel je fus retenu pendant une bonne partie de la nuit... Allons, allons, la soirée d’hier fut décidément une charmante soirée !


« …… « Je savais que je vous verrais aujourd’hui, m’a dit Nettie, que j’ai trouvée chantant des chansons et racontant des histoires à notre petit malade. Malgré tout le tapage que vous faites à propos des enfans, vous êtes au fond comme moi... Vous les aimez sans le savoir... Celui-ci a un peu de fièvre; comment le trouvez-vous? »

Je m’empressai de la rassurer dès que j’eus tâté le pouls de Freddy.

« Eh bien ! reprit-elle, puisqu’il est en si bonne voie, vous allez me conduire à Carlingford avec les deux autres petits... Oh! ne faites pas la grimace, et ne cherchez pas de prétextes; j’ai lu dans vos yeux que vous ne me refuseriez pas... Pendant que je m’habille, allez voir un peu M. Smith, qui se plaint d’un grand mal de tête! »

Le « grand mal de tête » de M. Smith était tout simplement un moyen de m’attirer chez lui pour que mistress Smith pût m’exposer en détail ses griefs contre Fred et Susan.

« Vous l’avez vu vous-même, monsieur, disait-elle, la situation n’est plus tolérable. J’ai voulu m’en expliquer avec vous de préférence à cette aimable et bonne miss, contre laquelle il n’y a pas un mot à dire;... mais les autres font de véritables dégâts dans la maison, et si monsieur votre frère doit continuer sur le même pied, s’il ne renonce pas à cette pipe qui infecte et noircit tout,... à moins de compensations suffisantes... »

Ce dernier mot me fit parfaitement comprendre où voulait en venir notre digne hôtesse, et après quelques échappatoires, comme elle ramenait toujours la question sur le même terrain, j’allais lui ôter à cet égard toute espérance, lorsque j’entendis sur l’escalier le pas léger de Nettie. Alors je ne sais comment ma détermination changea soudain. « Nous arrangerons cela une autre fois, dis-je à mistress Smith... D’ici là, pas un mot!... pas un mot, entendez-vous bien?... Et je m’engage à vous donner pleine satisfaction... » Après quoi, je fis monter Nettie dans le drag avec les deux marmots, et nous trottâmes bravement vers Carlingford, tandis qu’un de mes malades soupirait après ma visite, à un mille au-delà de Saint-Roque, dans la direction opposée.

« Mistress Smith vous a parlé de nous, me dit Nettie avec un regard pénétrant... Est-ce qu’on veut déjà nous faire quitter la maison?... Je n’en serais pas autrement surprise après la scène d’hier