Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 45.djvu/287

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


morale qui en est le résultat immanquable en Europe, je puis me porter jusqu’à l’Oder sans coup férir.

« D’accord avec vous, je crois qu’une proposition de paix alors se trouvera à sa place. Si même elle n’est pas acceptée et que la guerre doive avoir lieu immanquablement, considérons avec attention et impartialité les deux cas et les avantages ou désavantages qui en résultent pour les Polonais.

« Premier cas, dans lequel je suppose les Polonais attachés à la France et coopérant avec elle.

« Il se subdivise en deux :

« 1° La Russie étant décidée à ne pas attaquer, il se peut que Napoléon ne voudra pas commencer, du moins tant que les affaires d’Espagne l’occuperont et qu’une grande masse de ses moyens s’y trouve. Alors les choses continueront à rester sur le pied sur lequel elles se trouvent maintenant, et la régénération de la Pologne conséquemment se trouve ajournée à une époque plus éloignée et très indéterminée.

« 2° Si Napoléon attaque par contre la Russie et proclame en même temps la régénération de la Pologne, cette Pologne ne comprendra que le duché de Varsovie, car il faudra arracher les provinces russes par la force des armes. En attendant, le duché de Varsovie et les provinces polonaises deviendront le théâtre de la guerre et de toutes les dévastations imaginables, de manière qu’avec certitude on peut affirmer qu’après une guerre pareille, quel qu’en soit le résultat, cette Pologne, ne sera qu’un vaste désert, et ses habitans les victimes les plus malheureuses des suites de cette guerre.

« Tel est le résultat probable de la Pologne proclamée par la France.

« Second cas, dans lequel je suppose les Polonais réunis à la Russie et coopérant avec elle.

« Les résultats immanquables en sont :

« 1° La régénération de la Pologne, au lieu d’être ajournée, précédera tout autre événement.

« 2° Cette régénération comprendra le duché de Varsovie réuni avec les provinces russes, et un espoir assez positif que la Galicie y sera jointe de même.

« 3° Le théâtre de la guerre, au lieu d’être dans le sein de la Pologne, se trouvera porté sur l’Oder.

« Tels sont les résultats immanquables, tandis que les résultats probables peuvent être :

« 1° Une révolution complète dans les opinions en Europe ;

« 2° Une diminution très marquée dans les forces de Napoléon, et par là une chance de succès, car Napoléon aura bien de la peine à retirer ses forces d’Espagne, y ayant affaire à une nation acharnée contre lui, qui compte plus de trois cent mille combattans, et qui ne se contentera pas de sa retraite, mais pénétrera en France, profitant de la nouvelle guerre que Napoléon aura sur les bras ;

« 3° La délivrance du joug sous lequel l’Europe languit ;

« 4° La Pologne redevenue royaume, état, annexée à un empire fort dont les ressources et les richesses s’amalgameront avec les siennes, et dont les forces, par propre intérêt, seront toujours prêtes pour sa défense ;