Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1863 - tome 45.djvu/261

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


UN ESSAI
DE LIBERALISME RUSSE
EN POLOGNE

ALEXANDRE Ier ET LE PRINCE ADAM CZARTORYSKI
Correspondance particulière de l’empereur Alexandre et du prince Adam Czartoryski [1].

C’est dans les scènes émouvantes d’une insurrection nationale que s’est relevé aujourd’hui le problème des destinées de la Pologne, comme il était hier dans le travail mystérieux d’un peuple se reprenant obscurément à la vie, comme il est toujours apparu depuis un siècle à travers tous les ébranlemens européens, variant avec les circonstances, changeant de forme sans changer de nature. Certes ces destinées encore si incertaines se sont jouées dans bien des épisodes dont l’explosion actuelle n’est que le sanglant couronnement. Elles ont passé déjà par bien des phases de guerre, de diplomatie, d’agitations pacifiques, de complots, par bien des crises morales et politiques. Elles ont été l’incessante et virile obsession de bien des esprits occupés à chercher une patrie par des voies différentes, les uns par l’épée et les désespoirs héroïques, d’autres par les transactions, par la toute-puissance de la raison et de la justice, — ceux-ci dévorés du.feu de l’action, ne comptant que sur un effort

  1. Cette correspondance jusqu’ici inédite doit paraître sous peu.