Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1860 - tome 26.djvu/592

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


deux circonstances récentes nous avons dû envoyer à la mer. Si la guerre éclatait, avant de manquer de bâtimens, nous manquerions à coup sûr d’officiers [1], et cependant c’est une sollicitude paternelle plutôt que parcimonieuse qui maintient nos cadres dans ces étroites limites. On craint, en multipliant le nombre des officiers inférieurs, de donner naissance à bien plus de découragemens encore, de laisser sans issue un plus grand nombre de talens, de services, de mérites hors ligne. On aime mieux accepter la triste perspective d’appeler dans un cas pressant les officiers du commerce à servir sur nos navires de guerre que s’exposer à trahir des espérances qu’une large augmentation dans les cadres supérieurs pourrait seule satisfaire. Aussi est-ce à cette augmentation partielle que l’on finira peut-être un jour par s’arrêter. Lorsqu’on aura donné à chacun de nos jeunes lieutenans autant de chances de devenir officier-général qu’on en pouvait avoir jadis d’arriver au grade de capitaine ou de major de vaisseau, on aura, sous un nom différent, à peu près rétabli les avantages que possédait, il y a soixante ans, l’ancienne marine ; mais, il ne faudra pas se le dissimuler, par le fait seul de cette mesure, le niveau de chaque grade aura baissé. Le grade de contre-amiral ne contentera plus que les ambitions médiocres, et ce sera le bâton de maréchal que tous les cœurs bien nés voudront désormais avoir dans leur giberne.

En somme, l’état, il faut le reconnaître, n’a plus le moyen de faire face aux justes exigences de ses employés. À quelque chiffre qu’il élève son budget, il se trouvera toujours, vis-à-vis du labeur et des capacités qu’on lui apporte, dans la position d’un débiteur insolvable. Là où l’industrie vient ajouter son salaire à celui de


  1. Personnel de la marine anglaise Personnel de la marine française Personnel employé à la mer par la marine française pendant la guerre de Crimée
    Amiral de la flotte 1 0 0
    Amiraux 21 2 1
    Vice-amiraux 27 10 0
    Contre-amiraux 51 20 8
    Capitaines de vaisseau 350 110 40
    Capitaines de frégate 459 230 129
    Lieutenans de vaisseau 1,200 650 443
    Masters ayant rang et remplissant presque toujours les fonctions de lieutenant de vaisseau 444 0 0
    Enseignes de vaisseau et midshipmen ayant plus de cinq ans de service 111 550 498
    Chirurgiens 595 315 394
    Total 3,259 1,987 1,513


    Ces chiffres ne présentant que le cadre actif de la marine anglaise. Les officiers en demi-solde, qui peuvent être rappelés au service en temps de guerre, n’y sont pas compris.