Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1860 - tome 26.djvu/565

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


scène une Madame Jobin, intrigante, mais non scélérate. On la joua quarante-sept fois, jusqu’à l’exécution de la Voisin. Personne n’y fut pris. On savait bien que la vraie comédie, honteusement tragique, se jouait entre les robes noires à l’Arsenal. L’homme qui dirigeait l’affaire, La Reynie, lieutenant de police, mettait au premier plan les farces des jongleurs, revenait aux procès de sorcellerie, clos par le chancelier en 1672. Un jeune maître des requêtes, osant le remarquer, dit : « Le parlement ne reçoit pas ce genre d’accusation ; nous sommes ici pour les poisons. » — « Monsieur, dit La Reynie, j’ai mes ordres secrets. »

Le diable, mort et enterré dès longtemps, ressuscite ici à propos pour sauver les seigneurs, les prêtres. On brûla quelques misérables, la Voisin, la Vigoureux ; les autres échappèrent. Les prêtres Lesage et Guibourg (quoi qu’on ait dit) ne furent pas exécutés.

Sauf Luxembourg, je ne vois pas qu’aucun des accusés, aucun des condamnés, fussent des esprits forts, des douteurs, des libertins, comme on disait. Je vois au contraire, par la confession de Sainte-Croix, qu’on trouva et brûla, par celle de la Brinvilliers, qu’on ne brûla point, que ces gens pouvaient empoisonner, mais qu’ils se seraient fait trop de scrupule de ne pas satisfaire aux exigences des pratiques religieuses. Ils péchaient, mais ils s’accusaient. Ce n’étaient pas des philosophes. La société incrédule du Temple est loin encore ; elle se forme vers la fin du siècle. Au temps dont il s’agit, nous sommes au contraire dans l’époque triomphante du mysticisme. En 1674, Marie Alacoque est favorisée de la vision qui fit fonder quatre cents couvens en vingt ans. À Paris, l’innocente Mme Guyon prêche déjà, de 1670 à 1680, sa très dangereuse doctrine. En 1674, à Rome, éclate Molinos, l’apôtre de la mort de l’âme ; approbation universelle, à Rome, en Espagne et en France pendant onze années (jusqu’en 1685) ; vingt éditions sur-le-champ et des traductions en toute langue. Ce succès se comprend. Dans sa douceur morbide, ce livre répondait aux besoins d’inertie que sentait le siècle souffrant. Aux trois quarts de son cours, il eût voulu déjà finir, du moins ne plus rien faire. La paralysie est son idéal. Cela n’apparaît que trop dans les hautes théories qui, plus fidèlement qu’on ne croit, ont le reflet des mœurs publiques. Spinoza supprime la cause et le mouvement, immobilise Dieu dans l’unité de la substance. Hobbes, dans son fatalisme politique, a pétrifié l’état. — Spinoza, Hobbes et Molinos, la mort en métaphysique, la mort en politique, la mort en morale : quel lugubre chœur ! Ils s’accordent sans se connaître, et, sans s’entendre, se répondent d’un bout de l’Europe à l’autre.


J. MICHELET.