Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1860 - tome 26.djvu/19

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et il menaçait Modène, que les papes avaient incorporée au saint-siège. Le plus grand trouble se répandait dans les états de l’église, et le mécontentement était très vif à Rome. Dès le 8 octobre, pour contraindre les cardinaux à une élection plus prompte, on retrancha une grande partie de leur service de table et on réduisit chacun d’eux à un seul mets. Le 14 octobre, les conservateurs de la cité pendant la vacance pontificale, suivis d’une foule de Romains, se rendirent à la porte du conclave, adressèrent aux cardinaux les plaintes du peuple, leur reprochèrent les périls qu’ils faisaient courir aux états de l’église par un interrègne aussi prolongé, et leur dirent qu’il était honteux à tant d’hommes sages, comme ils devaient l’être, de ne pas s’entendre mieux ni plus tôt [1].

Le cardinal Armellino, député par le sacré collège avec plusieurs autres cardinaux, répondit de la fenêtre du conclave qu’ils voulaient nommer un bon pape qui convînt, après Dieu, aux nobles et au peuple de Rome, qu’ils espéraient le faire bientôt et demandaient qu’on eût assez de patience pour leur en laisser le loisir, car si, comme à la dernière élection, on les forçait à précipiter leur choix, ils pourraient bien élire un absent. « Si vous vous contentez d’un tel pape, ajouta-t-il, nous sommes prêts à vous en donner un qui est en Angleterre. » Il savait que les Romains avaient plus que jamais horreur d’un étranger, que rien n’était plus propre que cette crainte à tempérer les impatiences du peuple et à faire accorder du temps au conclave. Il s’éleva aussitôt un grand murmure du sein de la foule, et l’on cria qu’il fallait élire un pape parmi les présens, dût-on prendre une bûche [2].

Les ambassadeurs d’Angleterre, obéissant aux ordres de Wolsey, mais ne rencontrant pas l’appui des agens impériaux, demandèrent au cardinal Jules de Médicis de se déclarer pour le cardinal d’York, s’il ne parvenait pas à se faire nommer lui-même. Pompeio Colonna en fut instruit, et, dans son ardente inimitié, il fit répandre par la ville que le cardinal de Médicis, dont les manèges avaient naguère

  1. Conclave démentis VII, Mss. n° 5157, f. 117 V°. — Dépêche écrite de Rome le 24 octobre par J. Clerk, Ri. Pace et Th. Hannibal à Wolsey. — State Papers, vol. VI, p. 180.
  2. Dépêche anglaise du 24 octobre, p. 180.