Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1851 - tome 10.djvu/818

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Fila secant, ne, cum vacuo datur ore fenestra,
Pervia fraus pateat [1]

Tous les membres de ces petites figures étaient articulés, et du sommet de leur tête sortait une tige métallique qui réunissait tous les fils dans la main qui leur imprimait le mouvement :

…Truncos opifex et inutile lignum
Cogit in humanas species, et robore natam
Progeniem telo efformat, nexuque tenaci
Crura ligat pedibus, humerisque accommodat armos,
Et membris membra aplat, et artubus inserit artus.
Tunc habiles addit trochleas, quibus arte pusillum
Versat onus, molique manu famulatus inerti
Sufficit occultos motus, vocemque ministrat…

Malheureusement, dans sa composition scholaire, Addison n’a mentionné ni un seul titre de puppet- play, ni un seul nom de joueur de marionnettes. Nous le regrettons, parce que nous n’avons que très peu de renseignemens relatifs à ce sujet sous le règne de Guillaume III ; tout au plus pouvons-nous citer le Siège de Namur, joué en 1695 à la foire de Saint-Barthélemy, pièce à spectacle à laquelle un bel esprit de cette époque, un critique de profession, John Dennis, a consacré quelques lignes dans une de ses lettres [2]. Quelques années plus tard, on jouait à la même foire quelques opera-puppets tirés de l’Écriture sainte, et dans lesquels, malgré la gravité des sujets, se montrait constamment le seigneur Punch. Voici une affiche non datée, mais qui paraît remonter aux premières années du règne de la reine Anne (1703), et dont l’original est conservé au British Museum. Le style rappelle celui des annonces de notre ancienne foire Saint-Germain [3].

À la loge de Crawley, vis-à-vis la taverne de la couronne, à Smithfield, pendant toute la durée de la foire de Saint-Barthélemy, on représentera un petit opéra, appelé l’antique Création du monde, nouvellement retouché et augmenté du Déluge de Noé. Plusieurs fontaines jetteront de l’eau pendant toute la pièce. La dernière scène montrera Noé et sa famille sortant de l’arche avec tous les animaux par couple, et tous les oiseaux de l’air perchés sur des arbres… Enfin, au moyen de diverses machines, on verra le mauvais riche sortant de l’enfer, et Lazare porté dans le sein d’Abraham, outre plusieurs figures dansant des gigues, des sarabandes et des quadrilles, à l’admiration des spectateurs ; le tout accompagné des joyeuses fantaisies du seigneur Punch et de sir John Spendall.

  1. Le Tatler, dans son n° 4 4, décrit aussi les divers artifices employés dans les puppet-shows.
  2. Select Works of John Dennis, t. II, p. 512.
  3. Ce document a été publié par J. Strutt et reproduit par M. W. Houe, Ancient Mysteries, p. 230.