Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1851 - tome 10.djvu/231

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LA


GUERRE DE MONTAGNE.




LA KABYLIE.


I. La Grande Kabylie, par M. le général Daumas et le capitaine Fabar, 1847.
II. La Guerre en Afrique, par M. le général Yusuf, 1850.

III. Moniteur algérien. Œuvres diverses du maréchal Bugeaud.




II.
LE MARECHAL BUGEAUD.




I. – LES PAYS ET LES POPULATIONS KABYLES.

La guerre d’Afrique a eu deux époques dans l’une presque toujours défensive, dans l’autre essentiellement offensive, elle a commencé par des essais trop souvent stériles, elle s’est continuée par des marches rapides et des combats décisifs. Aujourd’hui, l’une et l’autre de ces périodes sont terminées la première a des représentans bien nombreux et bien, divers parmi les gouverneurs et les généraux qui se sont succédé de 1830 à 1840 sur la terre africaine ; la seconde, qui s’est achevée avec la prise d’Abd-el-Kader, se personnifie dans un seul homme : le maréchal Bugeaud. C’est la seconde période surtout qu’il y aurait aujourd’hui intérêt à retracer ; c’est la seconde qui fait le mieux comprendre les difficultés que rencontre une armée française sur le sol de l’Algérie et les moyens dont elle dispose pour les surmonter. De ces difficultés, les unes tiennent à la nature, au climat, à la configuration