Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1848 - tome 22.djvu/215

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


lorsqu’ils sont en la présence d’un juge anglais, fournissent des renseignemens précieux quand ils sont interrogés par leurs juges de paix.

Si le juge anglais rachète son indifférence hautaine par une intégrité à toute épreuve, on n’en saurait dire autant des officiers de la cour. Chaque pas dans la procédure doit être accompagné d’une douceur, et il n’est pas jusqu’à l’huissier qui ne réclame un présent mesuré sur l’importance du procès. Pour expliquer ces désordres, il nous suffira de constater quelle est, à côté de celle des Anglais, la part que l’on a faite aux indigènes dans le budget des dépenses judiciaires. Nos chiffres sont relevés sur les derniers états officiels qui aient été publiés, et ils s’appliquent à tout le Bengale :


ANGLAIS INDIGÈNES
45 juges 147 juges de paix
1 surintendant de police 725 greffiers
63 magistrats 469 commissaires de police
109 fonctionnaires, dont les appointemens s’élèvent ensemble à 5,810,000 fr., soit pour chacun une moyenne de53,300 francs par an. 1,341 fonctionnaires, dont les appointemens s’élèvent ensemble à 1,978,490 fr., soit pour chacun une moyenne de 1,475 francs.

Comment s’étonner, après cela, de la vénalité des fonctionnaires hindous ? La modicité des traitemens, l’absence de tout lien hiérarchique et l’instabilité des situations déconsidèrent une autorité que l’on est obligé de livrer à des mains indignes. Quant aux juges anglais, ce ne sont point les distinctions extérieures qui leur manquent, et, si l’éclat peut suppléer à l’absence de mérite, il faut reconnaître qu’ils ont tout ce qu’il faut pour attirer la confiance et commander le respect… Malheureusement une promotion dans le civil service implique presque toujours la nécessité de passer d’une branche de l’administration dans une autre, d’où il suit que l’expérience acquise dans l’emploi que l’on quitte devient à peu près inutile pour celui que l’on va remplir. Ainsi, les cours de district servent de récompense aux services les plus étrangers à l’autorité judiciaire, et les deux tiers des juges du Bengale sont choisis parmi les collecteurs, c’est-à-dire parmi les percepteurs de contributions foncières. Il a donc fallu que ces fonctionnaires, qui ne connaissaient des lois que celles qui s’appliquent au fisc, devinssent du jour au lendemain les dispensateurs suprêmes de la justice civile et criminelle. Ils s’acquittent de leur nouvelle tâche en amateurs pendant quelques années, et passent à d’autres fonctions, pour lesquelles ils ont à recommencer encore un apprentissage. A défaut des graves doctrines, des sévères traditions qu’on leur demanderait en vain, trouve-t-on du moins chez les juges anglais ce qu’il faudrait de travail et d’application pour offrir quelque garantie aux droits privés ? Non, car la multiplicité