Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1847 - tome 17.djvu/733

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ensuite de ce triste dépôt, il l’envoie au four, dans un vase de terre, chez un pâtissier grec. Ce dernier en gratifie un barbier franc, en la substituant furtivement à sa tête à perruque ; le Franc la coiffe, puis, s’apercevant de sa méprise, la porte ailleurs, — enfin il en résulte encore une foule de méprises plus ou moins comiques. Ceci est de la bouffonnerie turque du plus haut goût.

La prière du soir ramenait les cérémonies habituelles. Pour ne scandaliser personne, j’allai me promener sur le tillac de l’avant, épiant le lever des étoiles et faisant aussi, moi, ma prière, qui est celle des rêveurs et des poètes, c’est-à-dire l’admiration de la nature et l’enthousiasme des souvenirs. Oui, je les admirais dans cet air d’Orient si pur qu’il rapproche les cieux de l’homme, ces astres-dieux, formes diverses et sacrées, que la Divinité a rejetées tour à tour comme les masques de l’éternelle Isis. -Uranie, Astarté, Saturne, Jupiter ! — vous me représentez encore les transformations des humbles croyances de nos aïeux. Ceux qui, par millions, ont sillonné ces mers prenaient sans doute le rayonnement pour la flamme et le trône pour le dieu ; mais qui n’adorerait dans les astres du ciel les preuves mêmes de l’éternelle puissance, et dans leur marche régulière l’action vigilante d’un esprit caché ?


VIII. – LA MENACE.

En retournant vers le capitaine, je vis, dans une encoignure au pied de la chaloupe, l’esclave et le matelot hadji qui causaient avec action.

Pour cette fois il n’y avait plus rien à ménager ; je tirai violemment l’esclave par le bras, et elle alla tomber, — fort mollement il est vrai, — sur un sac de riz.

Giaour ! s’écria-t-elle.

J’entendis parfaitement le mot. Il n’y avait pas à faiblir : « Ente giaour ! » répliquai-je sans trop savoir si ce dernier mot se disait au féminin ; mais elle comprit bien que cela signifiait : C’est toi qui es une infidèle ; — et lui, ajoutai-je en montrant le hadji, est un chien (kelb).

Je ne sais si la colère qui m’agitait était plutôt de me voir méprisé comme chrétien ou de songer à l’ingratitude de cette femme que j’avais toujours traitée comme une égale. Le hadji, s’entendant traiter de chien, avait fait un signe de menace, mais s’était retourné vers ses compagnons avec la lâcheté habituelle des Turcs de basse classe, qui, après tout, n’oseraient seuls attaquer un Franc. Deux ou trois d’entre eux s’avancèrent en proférant des injures, et machinalement j’avais saisi un des pistolets de ma ceinture sans songer que ces armes à la crosse étincelante, — achetées au Caire pour compléter mon costume, — n’étaient fatales d’ordinaire qu’à la main qui veut s’en servir. J’avouerai de plus qu’elles n’étaient point chargées.