Page:Revue des Deux Mondes - 1847 - tome 17.djvu/654

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cygnes, qui est devenu le chef-lieu de ses possessions dans l’Australie occidentale. Le siége du gouvernement est à Perth, à treize milles environ de l’embouchure du fleuve. Après Perth et le port de Freemantle, Guilford et York sont les places les plus importantes de la province. Revenant sur leurs pas durant les années suivantes, vers les côtes plus fertiles du sud, les Anglais s’installent à Adélaïde, sur la côte orientale du golfe Saint-Vincent, et au Port-Philippe, au nord du détroit de Bass. Dans la prévision de la grandeur future de la ville d’Adélaïde, le premier gouverneur, le colonel Gawler, traça le plan des édifices publics sur des proportions gigantesques qui suffiront long-temps aux besoins des différens services. Éloignée de la mer de cinq milles environ, Adélaïde s’y rattache par une excellente route macadamisée comme les meilleures routes d’Angleterre. Une chaussée solidement construite à travers un marais est un monument durable de la hardiesse des premiers colons. Le Port-Philippe [1], situé dans la province appelée Australia-Felix, forme une vaste baie de 25 kilomètres de profondeur sur 18 de largeur, et dont l’entrée rétrécie, défendue par des courans que toutes les voiles d’un navire ont quelquefois de la peine à surmonter, n’a guère plus d’un kilomètre. Depuis 1835, plusieurs cités se sont élevées autour du Port-Philippe et n’ont pas cessé de s’accroître. Melbourne, capitale du district, est située au fond de la baie, sur les bords de la rivière Yarra et à cinq milles de son embouchure. De vastes constructions couvrent les quais élevés le long du fleuve ; des tanneries, des savonneries, se sont installées au milieu d’épais buissons d’arbres à thé. A une solitude pittoresque ont succédé les bruyantes réalités du commerce et de l’industrie. Au-dessus de Melbourne, l’Yarra n’est pas navigable à cause des chutes d’eau qui en coupent le cours. Il n’y a même que les navires d’un léger tonnage qui puissent remonter jusqu’à cette ville ; les autres s’arrêtent à l’embouchure, à William-Town, ou bien ils se dirigent vers Geelong, sur la rive occidentale du Port-Philippe, plus favorablement située que Melbourne et qui menace de dépasser bientôt l’importance de la capitale.

Dans toutes ces régions du midi de la Nouvelle-Hollande, les établissemens britanniques se multiplient rapidement. La baie Portland, qu’on rencontre vers l’ouest à environ 300 kilomètres du Port-Philippe, était naguère une simple station de baleiniers ; grace aux soins d’un pionnier entreprenant, elle est devenue une colonie prospère. Jusqu’à ces derniers temps, les Anglais n’étaient point sortis de la partie méridionale de l’île. La rivière des Cygnes à l’ouest et Moreton-Bay à l’est marquaient

  1. Ce nom désigne indifféremment la baie et le district. La même observation s’applique au Port-Essington et à d’autres baies de la Nouvelle-Hollande.