Page:Revue des Deux Mondes - 1847 - tome 17.djvu/207

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



NESON


JERVIS ET COLLINGWOOD,


ETUDES SUR LA DERNIERE GUERRE MARITIME.




I. The Dispatches and Letters of vice-admirai viscount Nelson. — Londres, 1845-1846, 7 vol. in-8°.

II. The Letters of lord Nelson to lady Hamilton, 2 vol.
III. Memoirs of admiral the right hon. the Earl of Saint-Vincent. — Londres, 1844, 2 vol.
IV. A Selection from the public and private Correspondence of vice-admiral lord Collingwood, interspersed with Memoirs of his life, by G. H. Newnham Collingwood ; 2 vol.
V. Précis historique de la Marine française, par M. Chassériau. — Paris, 1845.

VI. Documens inédits des archives de la marine.




SIXIEME ET DERNIERE PARTIE.
LA MARINE IMPERIALE ET LA MARINE ESPAGNOLE. - TRAFALGAR.




I.

La révolution française avait triomphé. En acceptant le traité d’Amiens, le dernier de ses ennemis, le plus implacable et le seul qu’elle pût redouter encore, l’Angleterre, venait enfin de déposer les armes.

Quelles avaient été les conséquences de cette sanglante collision ? quelle était la situation respective des deux adversaires au sortir de cette lutte ? L’Angleterre restituait à la France toutes les colonies qu’elle