Page:Revue des Deux Mondes - 1844 - tome 6.djvu/788

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


singularités de bon goût, qui d’ailleurs ne savait pas un mot de keltique. Un petit cercle délicat l’environnait, groupe curieux et spécial que l’on n’a pas encore décrit ; la» littérature, les arts et la politique y aboutissent sans l’usurper, une teinte érudite et grave en tempère la frivolité essentielle ; vous diriez ces paysages de Watteau, couverts d’une ombre presque mélancolique, avec un gazon velouté sur lequel Scapin s’étend à l’aise, faisant la cour à Mme de Parabère, qui agite son éventail et sourit. Walpole n’a jamais pris au sérieux ses propres goûts ; il adorait les antiquités, mais comme un joujou, et son petit château gothique de Strawberry lui semblait une facétie de bon ton. Walpole touchait à M. de Maurepas, à Mme Dudeffant, à Crébillon fils, à ces esprits aiguisés, minces et brillans, qui étincellent à la surface de notre XVIIIe siècle. Pour l’agrément et la finesse, il a peu de supérieurs et même de rivaux ; c’est froid et vif, brillant et coloré comme la glace sous le soleil. Les passions politiques le laissent tranquille ; il n’a touché de sa vie à ces ressorts qui ont brûlé la main de son père. En approche-t-il, dit-il un mot da parlement et des ministères, c’est pour en rire. Un vieux visage de roi saxon gravé sur une médaille lui semble plus important qu’un ministre en vie. Ce n’est pas qu’il prenne ses manies au sérieux ; il en fait bon marché, pourvu que vous le laissiez libre de railler les vôtres. Ses contemporains, brûlans de politique, ne l’aiment pas ; un peuple ne pardonne jamais le défaut de sympathie avec lui-même ; on accusa Walpole d’être précieux, maniéré, quintessencié. Il était naturellement tout cela ; mais il ne s’en doutait guère, lui Français de la régence, né mal à propos au milieu de l’Angleterre constitutionnelle.

L’arrière-boutique et l’atelier secret de la politique, qu’il avait vus de près, l’avaient dégoûté, cela se conçoit ; fils d’un homme qui n’avait pas craint d’en faire mouvoir les plus tristes machines, il eût été, comme la plupart des fils, désolé de ressembler à son père. Heureux de sa bonbonnière gothique, il y entassait les curiosités, et, méprisant le sérieux de la politique contemporaine, faisait de la vie un caprice ; nul ne se connaissait mieux en vieux tableaux et en vieux manuscrits. Ili faut étudier dans ses lettres l’état de Londres en 1770, ce tourbillon commercial, littéraire, civilisé, où il était l’interprète de la France, l’anneau aimable entre les deux races.

S’il avait voulu y regarder de près, il eût aisément démasqué la fraude de Macpherson ; mais ses amis Mason et Gray, l’un qui se croyait voué aux Keltes par la mauvaise tragédie qu’il leur devait [1],

  1. Caracterus.