Page:Revue des Deux Mondes - 1844 - tome 6.djvu/33

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


étaient bornées et mesquines ; tout était resté renfermé dans le cercle étroit de quelques noms propres et de quelques faits partiels. En France, il n’en fut pas ainsi : les griefs de telle favorite, l’ambition de tel ministre n’occupèrent que faiblement l’opinion publique ; mais on remonta à l’origine de la querelle. Ces discussions dogmatiques si oubliées reprirent toute la force de l’intérêt présent, tout l’attrait de la nouveauté. Partout on voulut voir, on voulut toucher ces constitutions mystérieuses. Les femmes, les jeunes gens, y portèrent l’ardeur de vieux légistes. Pascal devint le saint du moment, et La Chalotais en fut le héros. Son compte rendu, dont en vain les jésuites ont voulu lui ravir la gloire ; ceux de l’avocat-général Joly de Fleury et du procureur-général Ripert de Montclar, le rapport de Laverdy, le réquisitoire de l’abbé Chauvelin, se montrèrent sur toutes les toilettes à côté de Tanzai et des Bijoux Indiscrets. Dans les foyers des spectacles, on oubliait la pièce du soir pour le factum du matin. Tartufe pâlit devant Escobar. Dans les vastes hôtels de la Cité et de l’île Saint-Louis, habités à titre héréditaire par les antiques familles de la magistrature, aussi bien que dans les sombres arrière-boutiques où des générations de marchands s’entassaient depuis des siècles, le débat, plus sérieux et plus sincère, n’était ni moins passionné, ni moins ardent. Tous les sexes, tous les âges, tous les états, s’arrachaient les écrits échappés à profusion de l’officine des Blancs-Manteaux ; on ne parla plus que de probabilisme, de capitulations de conscience, de maximes relâchées, de restrictions mentales. Bref, on en parla tant alors, qu’aujourd’hui nous n’en dirons rien du tout.

A leur tour, les philosophes trouvèrent qu’on en parlait trop. Le triomphe des jansénistes les fit pencher du côté des jésuites. Ils les dirent justement punis de ce qu’ils appelaient leur insolence ; ils sourirent à cette chute consentie par les grands et les riches, dont ces pères étaient toujours les commensaux ; ils se sentirent bien aises de les voir tomber comme moines, mais, comme jésuites, ils commencèrent à les plaindre. Les jansénistes devenaient trop puissans. Vaine et tardive opposition ! le mouvement était donné. Voltaire lui-même n’aurait pu l’arrêter, l’eût-il voulu, ce qui n’est pas sûr. Restait cependant un obstacle plus sérieux à surmonter, c’était la résistance du roi. Il y avait dans Louis XV un singulier mélange d’impressions diverses et d’habitudes contradictoires. Il avait été élevé dans le respect des jésuites, mais ce respect n’était pas exempt de crainte. Les vieilles accusations de régicide n’avaient pas fait une médiocre impression sur son esprit timide. A l’exemple de tous ses prédécesseurs,