Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1842 - tome 32.djvu/299

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


est venue des bords de la Meuse aux bords du Xenil, d’une belle contrée dans une contrée plus belle encore, etc. [1],


Le sujet de cette pièce de Calderon, Aimer après la mort,, est tiré d’un livre original et curieux de Ginez Perez de Hita, intitulé Histoire des guerres civiles de Grenade, et qui tient beaucoup plus du roman historique que de l’histoire proprement dite. Il s’agit d’un Maure dont la maîtresse a été tuée par les Espagnols dans le sac d’une des villes de l’Alpuxarra, et qui se fait soldat dans l’armée chrétienne pour y découvrir et y poignarder le meurtrier de celle qu’il aimait. Cette tragique histoire n’est pas la seule dont la tradition se soit conservée, et l’historien de la guerre des Moresques aurait pu aisément remplir son récit de semblables épisodes. Don Diego Hurtado de Mendoza a pris le sujet d’un côté plus sérieux ; laissant le roman à Perez de Hita et la poésie aux romances populaires, il a voulu reproduire la manière des grands historiens de l’antiquité. Son style même est un calque des écrivains latins. On en jugera, autant qu’on peut en juger dans une traduction, par le début de son histoire, qui en est en même temps le morceau le plus frappant

« Mon dessein, dit-il, est d’écrire la guerre que le roi catholique d’Espagne don Philippe II, frère de l’invincible empereur don Carlos, eut à soutenir dans le royaume de Grenade contre les rebelles nouvellement convertis, guerre qu’en partie j’ai vue et en partie apprise de gens qui y appliquèrent leurs mains et leur esprit. Je sais bien que plusieurs des choses que je vais écrire paraîtront à aucuns petites et menues pour l’histoire, en comparaison des grandes choses qui d’Espagne ont été écrites ; guerres longues et de succès divers ; prises et désolations de cités populeuses ; princes vaincus et pris ; querelles entre pères et fils, frères et pères, beaux-pères et gendres ; dépositions et restaurations royales rois morts par le fer ; extinctions de dynasties ; changemens dans l’ordre de, succession aux trônes : champ libre et immense, large carrière pour les écrivains. J’ai choisi un chemin plus étroit, laborieux, stérile et sans gloire, mais qu’il sera utile d’avoir ouvert pour ceux qui viendront après nous ; des commencemens méprisables, une rébellion de bandits, une conjuration d’esclaves, un tumulte de manans ; des rivalités, des haines, des ambitions, des prétentions ; point de préparatifs, point d’argent ; des dangers d’abord méconnus, niés ou dédaignés ; de la négligence et de la mollesse chez des hommes qui avaient cou-

  1. Mot à mot : troquant des perles pour des perles, trocando perlas a perlas.