Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1842 - tome 32.djvu/192

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE DÉPUTÉ.

Je vous avais donné la liste de quatre ou cinq électeurs influens, dont les prétentions étaient fort raisonnables ; vous les avez oubliés. Ce n’est pas pour moi que j’en parle, je ne tiens pas à revenir à la chambre, mais vous ferez si bien que le candidat de l’opposition passera, et vous serez bien avancés….. On se demande à quoi sert de voter pour vous, et l’on murmure de l’indifférence que vous affectez pour vos amis. C’est vous qui m’avez forcé à vous en parler. Je voulais me taire, j’ai horreur de tout ce qui ressemble à une sollicitation, mais vous m’avez interrogé et j’ai dû répondre.

(Le secrétaire-général se montre à la porte du cabinet particulier. M. D... se lève, le ministre en fait autant ; ils marchent vers la porte. M. D... continue.)

A propos ! j’ai une querelle avec le ministre des finances.

LE MINISTRE.

A quel sujet ?

LE DÉPUTÉ.

Il a nommé l’autre jour deux percepteurs sans me consulter ; cela tend à me déconsidérer. Que dira-t-on dans mon arrondissement, si l’on voit qu’il s’y donne des places sans mon entremise ?

LE MINISTRE.

Cependant... on ne peut pas...

LE DÉPUTÉ.

Encore une fois, ce n’est pas pour moi que j’en parle. Le métier de député ne me procure qu’ennui et fatigue, et je me tiens à quatre pour ne pas donner ma démission. Si vous voulez à ma place un député de l’opposition, vous n’avez qu’à persévérer dans la même voie.

LE MINISTRE.

Vous ne vous retirerez point, et les électeurs sont trop justes pour vous rendre responsable des actes du ministère.

LE DÉPUTÉ.

Les électeurs veulent que leur député ait du crédit. S’il en est dépourvu, mieux vaut le candidat de l’opposition. Il flatte leur vanité, fait parler de lui dans les journaux, leur donne un renom d’indépendance.

LE MINISTRE.

J’en parlerai à mon collègue.

LE DÉPUTÉ.

C’est dans votre intérêt….. Mais, je vous prie, n’allez pas plus loin .... On vous attend... je serais désolé de vous faire perdre votre temps.