Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1840 - tome 21.djvu/797

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LETTRES A UN AMERICAIN


SUR L'ETAT


DES SCIENCES EN FRANCE.[1]




I.
L'INSTITUT.




MONSIEUR,

Malgré vos instances, ce n’est qu’avec beaucoup d’hésitation que je prends la plume pour vous parler de nos savans et de l’état des sciences parmi nous ; car, avec les meilleures intentions et en employant même tous les ménagemens possibles, il est bien difficile de

  1. Depuis long-temps nous désirions présenter à nos lecteurs un tableau de l’état des sciences en France ; mais il était difficile de rencontrer dans la même personne les connaissances spéciales et l’indépendance de caractère et de position nécessaires pour entreprendre avec fruit ce travail. L’auteur de ces Lettres remplit au plus haut degré ces conditions, et nous croyons rendre service aux sciences en publiant des observations sur les hommes et sur les choses, où la franchise n’est jamais séparée de la modération et de l’impartialité. A la fin de cette lettre, on verra les motifs qui ont porté l’auteur à garder l’anonyme, et l’on pourra se convaincre que, tout en se plaçant à l’écart, il n’a jamais entendu décliner la responsabilité de ses écrits. (N. du D.)