Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1840 - tome 21.djvu/288

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans les dernières guerres civiles, fut surtout une conquête morale : ce fut la ruine du système politique qui maintenait l’exclusion sociale ; ce fut la reconnaissance définitive du principe d’association, à devoirs et droits mutuels ; ce fut enfin, dans une reconstitution de l’ordre politique, la garantie que Rome ne combattrait plus désormais ce principe, sur lequel reposait la destinée de tant de peuples. En fait, l’autocratie des Césars n’eut pas un autre caractère que la toute-puissance tribunitienne des Gracques et de Marins, ou la royauté offerte à Sp. Cassius, à Saturninus et à tant d’autres ; pouvoirs extraordinaires confiés à un seul par la majorité contre l’oligarchie, dans un but de progrès général. Cette grande et respectable mission du pouvoir impérial légitima, aux yeux d’une partie du monde, la perte de la liberté politique ; aux yeux de l’autre, elle en adoucit le regret.


AMÉDÉE THIERRY