Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 8.djvu/589

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dont on approfondira ensuite tel ou tel dialecte dans ses rapports avec les autres.

La grammaire comparée de M. Bopp embrasse huit langues, le sanscrit, le zend, le grec, le latin, le lithuanien, l’ancien slave, le gothique et l’ancien allemand. Après la grammaire, on aura le dictionnaire comparé ; il reste à faire entrer dans l’une et dans l’autre les dialectes celtiques dont les travaux tout récens de M. A. Pictet établissent d’une manière si évidente le droit de bourgeoisie dans la cité indo-européenne [1]. C’est dans ce magnifique ensemble de travaux philologiques, établissant l’unité générale et les lois particulières du langage, depuis les sources du Gange jusqu’à l’Islande, que viennent se placer, au premier rang, les recherches de M. E. Burnouf sur la langue de Zoroastre.

En effet, le zend est un des anneaux les plus importans de cette chaîne immense qui réunit l’Himalaya à l’Hécla. Le zend forme le chaînon intermédiaire entre le sanscrit et les idiomes germaniques ; frère de l’antique langue des brahmanes, il éclaire ses origines, il contient le secret de plusieurs formes sanscrites que le sanscrit seul n’explique pas. Ainsi, on découvre quelquefois entre la main d’un rejeton d’une ancienne famille des titres qu’on croyait perdus. En outre, le zend est curieux sous le rapport du degré de développement qu’il avait atteint au temps de Zoroastre. M. E. Burnouf est conduit par une patiente analyse de l’alphabet zend à cette conclusion [2] : « tout nous annonce un idiome s’arrêtant à un moment où il est bien rare que l’on puisse saisir les langues, celui où tous les élémens de leur organisation entrent en jeu, mais où l’action, qui, après les avoir réunis, devait les modifier l’un par l’autre pour en composer un organisme parfait, vient à s’arrêter tout à coup et laisse son œuvre inachevée. »

Avant d’aller plus loin, je dois signaler la méthode qu’a employée M. Burnouf dans son Commentaire sur l’Yacna. Dans un pareil travail, la méthode importe autant peut-être que le résultat ; la méthode est elle-même un résultat.

En présence d’un mot zend dont il faut déterminer le sens, M. E. Burnouf dégage d’abord la racine de toutes les modifications

  1. Nouveau journal asiatique, troisième série, t. I, p. 283 et 417.
  2. Pag. CLIII.