Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 8.djvu/520

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


père est le même que le fils, et le même que le Saint-Esprit ; et que celui qui est l’Esprit-Saint, est le même que le père, et le même que le fils ; que c’est ainsi qu’il apparut aux patriarches et aux prophètes, et qu’il fut annoncé par la loi [1]. Aux premiers mots de ce nouveau symbole de foi, Grégoire fut saisi intérieurement d’une violente agitation, car il reconnut avec horreur l’hérésie de Sabellius, la plus dangereuse de toutes après celle d’Arius, parce que, comme cette dernière, elle semblait s’appuyer sur une base rationnelle [2]. Soit que le roi eût puisé dans ses lectures la doctrine qu’il renouvelait, soit qu’il y fût arrivé de lui-même par abus de raisonnement, il était alors aussi convaincu de tenir la vérité du dogme chrétien, que glorieux de l’avoir savamment exposée. Les signes de répugnance de plus en plus visibles qui échappaient à l’évêque le surprirent et l’irritèrent au dernier point. Mêlant à la vanité du logicien qui croit avoir pleinement raison le despotisme du maître qui ne souffre pas qu’on lui résiste, il prit le premier la parole, et dit d’un ton brusque : « Je veux que vous croyiez cela, toi et les autres docteurs de l’église [3]. »

A cette déclaration impérieuse, Grégoire, rappelant en lui-même son calme et sa gravité habituelle, répondit : « Très pieux roi, il convient que tu abandonnes cette erreur, et que tu suives la doctrine que nous ont laissée les apôtres, et après eux les pères de l’église, qu’Hilaire, évêque de Poitiers, et Eusèbe, évêque de Verceil, ont enseignée, et que toi-même tu as confessée au baptême [4]. » - « Mais, répliqua Hilperik avec une mauvaise humeur qui allait toujours croissant, il est manifeste qu’Hilaire et Eusèbe ont été, sur ce point, fortement opposés l’un à l’autre. » L’objection était embarrassante, et Grégoire sentit qu’il venait de se placer lui-même sur un mauvais terrain. Pour éluder la difficulté d’une réponse directe, il reprit en ces termes : « Tu dois prendre

  1. Per idem tempus Chilpericus rex seripsit indiculum, ut sancta Trinitas non in personarum distinctione, sed tantùm Deus nominaretur : adserens indignum esse, ut Deus persona, sicut homo carneus, nominaretur… Cumque haec mihi recitari jussisset ait… (Gregorii Turon., Hist. lib. V, pag. 259.)
  2. V. Fleury, Hist. ecclesiast., tom. II, pag.338.
  3. Sic, inquit, veto ut tu, et reliqui doctores ecclesiarum credatis. (Gregorii Turon., Hist. lib. V, pag. 259.)
  4. Cui ego respondi : Hac credulitate relicta, pie rex, hoc te oportet sequi quod nobis, post apostolos alii doctores ecclesiae reliquerunt… (Ibid.)