Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/723

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


intérieure. Les grandes villes où le gouvernement a dissous la garde nationale appartenaient presque toutes à la frontière de l’est : Beaucaire, Grenoble, Lyon, Châlons-sur-Saône, Colmar [1].

Dans le midi, les opinions, exaltées par le climat, par l’opposition des religions et par des souvenirs de guerre civile, ne connaissent point de milieu. Entre les légitimistes et les républicains, le nombre des partisans du gouvernement actuel paraît comparativement fort restreint. Voici quelle est la distribution des opinions, et par conséquent des forces sociales : tous les grands propriétaires et la masse des prolétaires catholiques, dans les campagnes principalement, sont attachés à la dynastie déchue ; les négocians, les industriels, et généralement la moyenne propriété, appuient la royauté nouvelle ; tous les petits propriétaires, qui forment le noyau de la garde nationale, et avec eux les ouvriers des villes, se rapprochent plus ou moins des opinions républicaines. Il ne faut donc pas s’étonner si les élections de la garde nationale, dans ces départemens, ont porté sur des citoyens peu éclairés et sur des opinions hostiles à la monarchie. Ici encore, nous retrouvons des gardes nationales suspendues ou dissoutes, celles de Perpignan, de Carcassonne, de Castres et de Marseille.

L’ouest a été, pendant plusieurs années, le théâtre de la guerre civile ou plutôt de la chouannerie. On a dû circonscrire l’organisation de la garde nationale dans les villes, et la suspendre dans les campagnes, où l’autorité du gouvernement était imposée, mais non pas acceptée.

Dans les régions du centre et dans les contrées industrieuses du nord, où le système du l3 mars comptait ses plus nombreux et ses plus dévoués partisans, l’esprit de la garde nationale ne ressemble pas davantage à l’opinion des collèges électoraux. Il y a là plus de discipline, des mœurs plus paisibles et des habitudes moins républicaines que dans les départemens de l’est et du midi. Mais l’expression du suffrage démocratique est à peu près la même. La capitale seule fait exception.

La garde nationale de Paris, qui ne diffère pas, par son organisation,

  1. Pendant dix-huit mois, à, partir de la promulgation de la loi, 40 ordonnances de dissolution ont été rendues, 11 desquelles ont porté, non pas sur des corps entiers, mais seulement sur une ou plusieurs compagnies d’une commune.