Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/559

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



La Belgique, de son côté, avait la foi fanfaronne d’une révolution qui se trompe de date, et qui demande aux passions une sanction qu’elle ne peut recevoir que des intérêts. La Hollande méprisait son adversaire, et croyait représenter à elle seule l’ordre européen et la cause des traités. On était si affectueux pour elle ; en imposant des sacrifices pour le présent, on laissait entrevoir pour l’avenir tant de vagues espérances, qu’il était naturel qu’on ne prit pas d’abord fort au sérieux à La Haye les rigoureuses prescriptions des protocoles. La conférence elle-même ignorait à quel titre elle agissait, quelles seraient les limites de son action ; et nul doute que si, en janvier 1831, elle avait pu prévoir le siège d’Anvers, elle se fût gardée de s’engager à ce point. Qu’on n’oublie pas qu’à l’époque où M. Sébastiani déclarait que « la conférence était une médiation, et que l’intention du gouvernement du roi était qu’elle ne perdît jamais ce caractère, » les ambassadeurs, sans tenir compte des protestations réitérées des envoyés néerlandais, qui n’avaient pouvoir de conclure qu’un armistice à bref délai, imposaient l’armistice indéfini « comme un engagement envers les grandes, puissances. »

C’est le propre des œuvres importantes de n’être dues, à proprement parler, à personne, et de sortir comme d’elles-mêmes du sein d’une situation compliquée. Les grands pouvoirs qui se réunirent en conférence, bien plus avec le désir de voir se développer les évènemens que dans l’espérance de les dominer ; les princes qui souvent désavouèrent du fond du cœur, et autrement peut-être, leurs ministres officiels, ne supposaient pas qu’ils arriveraient à consacrer pacifiquement la base d’un droit public européen, dont la question belge fut à la fois le prélude et la pierre de touche.

Il s’est effectivement dégagé des complications de notre temps, un fait de plus en plus éclatant et moins contesté. Il reste établi qu’au-dessus des théories inflexibles des partis, des intérêts nécessairement égoïstes des cabinets, plane un droit plus éminemment social, qui peut imposer, même par la force, des transactions et des sacrifices à tous. Ce fait appartient aujourd’hui à la civilisation européenne, c’est le gage de son avenir.

La Belgique, pendant le cours de ces négociations, qu’interrompit une défaite, fut loin de grandir dans l’opinion du monde. Son inexpérience de la vie politique, ce manque de sérieux qui caractérise les peuples longtemps abaissés, ces torches révolutionnaires agitées par des pygmées, et qu’il suffisait d’un peu d’eau pour éteindre, l’ensemble enfin d’une situation prise à faux dans le principe, et qui ne se rectifia que par l’ascendant lentement établi de quelques hommes supérieurs, lui enleva toute