Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/317

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


maudit dans toute la charpente de ses membres, et que du sommet de la tête à la plante des pieds il n’y ait pas sur lui la moindre place qui reste saine [1]. Qu’il soit livré aux supplices éternels avec Dathan et Abiron, et avec ceux qui ont dit au Seigneur : « Retire-toi de nous. » Et de même que le feu s’éteint dans l’eau, qu’ainsi sa lumière s’éteigne pour jamais, à moins qu’il ne se repente et qu’il ne vienne donner satisfaction… » À ces derniers mots, tous les membres de l’assemblée, qui avaient écouté jusque-là dans un silence de recueillement, élevèrent ensemble la voix, et crièrent à plusieurs reprises : « Amen, que cela soit, que cela soit, qu’il soit anathème ; amen, amen [2]. »

Cet arrêt, dont les menaces religieuses étaient vraiment effrayantes et dont les effets civils équivalaient pour le condamné à la mise hors de la loi du royaume, fut notifié par une lettre circulaire à tous ceux des évêques de Neustrie qui n’avaient pas assisté au concile [3]. Ensuite on passa au jugement du sous-diacre Rikulf, convaincu de faux témoignage par la justification de l’évêque de Tours. La loi romaine, qui était celle de tous les ecclésiastiques sans distinction de race, punissait de mort l’imputation calomnieuse d’un crime capital, tel que celui de lèse-majesté [4]. Cette loi fut appliquée dans toute sa rigueur, et le synode porta contre le clerc Rikulf une sentence qui l’abandonnait au bras séculier. Ce fut le dernier acte de l’assemblée ; elle se sépara aussitôt, et chacun des évêques, ayant pris congé du roi, fit ses dispositions pour retourner

  1. Maledictus sit ubicumque fuerit, sive in domo, sive in agro, sive in via, sive in semita… Maledictus sit in totis viribus corporis… Maledictus sit in totis compaginibus membrorum ; a vertice capitis usque ad plantam pedis non sit in eo sanitas, (Formulae excommunic. ap. script. rer. fr., pag. 613.)
  2. Et sicut aqua ignis extinguitur, sic extinguatur lucerna ejus in secula seculorum, nisi resipuerit et ad satisfactionem venerit. (Ibid., pag. 612.) - Et respondeant omnes tertiò : Amen aut fiat, fiat, aut anathema sit. (Ibid, pag. 611.)
  3. Unde et epistolam subscriptam aliis episcopis qui non adfuerant transmiserunt. (Greg. Turon. Hist. lib. V, pag. 263.)
  4. Comprimatur unum maximum humanae vitae malum, delatorum exsecranda pernicies… ita ut judices nec calumniam nec vocem prorsùs deferentis admittant. Sed qui delator extiterit capitali sententiae subjugetur. (Cod. Theodos. constit, anni 319.)- Ibid. constit. anni 323 de calumniatoribus,