Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/315

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plutôt par antipathie contre elle que par un sentiment bien sincère d’affection pour l’évêque de Tours, semblait profondément émue des tribulations de cet homme qu’elle ne connaissait guère que de nom, et dont elle était d’ailleurs incapable de comprendre le mérite. Renfermée ce jour-là dans son appartement, elle jeûna et fit jeûner avec elle toutes ses femmes, jusqu’à l’heure où un serviteur, aposté à dessein, vint lui annoncer que l’évêque était déclaré innocent [1]. Il paraît que le roi, pour donner une marque de pleine et entière confiance aux membres du concile, s’abstint de suivre en personne les épreuves qu’il avait demandées, et qu’il laissa les évêques accompagner seuls l’accusé à l’oratoire du palais de Braine, où les trois messes furent dites et les trois sermens prêtés sur trois autels. Aussitôt après, le concile rentra en séance ; Hilperik avait déjà repris sa place ; le président de l’assemblé resta debout et dit avec une gravité majestueuse. « 0 roi, l’évêque a accompli toutes les choses qui lui avaient été prescrites ; son innocence est prouvée ; et maintenant qu’avons-nous à faire ? il nous reste à te priver de la communion chrétienne, toi et Berthramn, l’accusateur d’un de ses frères [2]. » Frappé de cette sentence inattendue, le roi changea de visage, et, de l’air confus d’un écolier qui rejette sa faute sur des complices, il répondit : « Mais je n’ai raconté autre chose que ce que j’avais entendu dire. — Qui est-ce qui l’a dit le premier ? répliqua le président du concile, d’un ton d’autorité plus absolu. -« C’est de Leudaste que j’ai tout appris, » dit le roi encore ému d’avoir entendu retentir à ses oreilles le terrible mot d’excommunication [3].

L’ordre fut donné sur-le-champ d’amener Leudaste à la barre de l’assemblée ; mais on ne le trouva ni dans le palais ni aux environs : il s’était esquivé prudemment. Les évêques résolurent de procéder

  1. Sed nec hoc sileo, quòd Riguntis regina condolens doloribus meis, jejunium eum omni domo sua celebravit, quousque puer nuntiaret me omnia sic implesse, ut fuerant instituta. (Greg,.Turon. Hist. lib. V, pag. 263.)
  2. Impleta sunt omnia ab episcopo quae imperata sunt, ô rex. Quid nunc ad te, nisi ut cum Berlchramno accusatore fratris communione priveris. ? (lbid.)
  3. Et ille : Non, inquit, ego nisi audita narravi. Quaerentibus illis, quis haec dixerit ? respondit se haec à Leudaste audisse. (Ibid.)