Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1836 - tome 6.djvu/280

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


croire dès-lors l’objet d’une espèce de faveur ; car ce fut lui que, par un choix bizarre, le roi Hilperik chargea d’aller à Tours se saisir de Gallienus et de l’archi-diacre Platon. Probablement cette commission lui fut donnée parce que avec sa jactance habituelle, il se vantait d’être le seul homme capable d’y réussir, et que, pour se rendre nécessaire, il faisait de l’état de la ville et des dispositions des citoyens les récits les plus capables d’alarmer l’esprit ombrageux du roi.

Leudaste, fier de son nouveau rôle d’homme de confiance et de la fortune qu’il croyait déjà tenir, se mit en route dans la semaine de Pâques. Le vendredi de cette semaine, il y eut dans les salles qui servaient de dépendances à l’église cathédrale de Tours un grand tumulte occasionné par la turbulence du prêtre Rikulf. Ce personnage, imperturbable dans ses espérances, loin de concevoir la moindre crainte de l’arrestation du sous-diacre son homonyme et son complice, n’y avait vu autre chose qu’un acheminement vers la conclusion de l’intrigue qui devait le porter à l’épiscopat [1]. Dans l’attente d’un succès dont il ne doutait plus, sa tête s’échauffa tellement, qu’il devint comme un homme ivre, incapable de régler ses actions et ses paroles. A l’un de ces intervalles de repos que prenait le clergé entre les offices, il passa et repassa plusieurs fois devant l’évêque avec un air de bravade, et finit par dire tout haut qu’il faudrait que la ville de Tours fût nettoyée d’Auvergnats [2]. Grégoire ne fut que médiocrement affecté de cette sortie inconvenante dont le motif lui échappait. Habitué, surtout de la part des plébéiens de son église, à la rudesse de ton et de propos qui se propageait de plus en plus en Gaule, par l’imitation des mœurs barbares, il répondit sans colère et avec une dignité tant soit peu aristocratique : « Il n’est pas vrai que les natifs de l’Auvergne soient des étrangers ici ; car, à l’exception de cinq, tous les évêques de Tours sont sortis de familles alliées de parenté à la nôtre ; tu devrais

  1. Sed Riculfus presbyter, qui jam promissionem de episcopatu à Leudaste habebat, in tantùm elatus fuerat, ut magi Simonis superbiae aequaretur. (Ibid.)
  2. In die sexta Pascbae, in tantùm me conviciis et sputis egit… (Ibid} - Turonicam urbem ab Arvernis populis emundavit, (ibid., pag. 264,)