Page:Revue des Deux Mondes - 1835 - tome 1.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


s’impatienter, poussaient des cris au dehors, et Aguirre était obligé de paraître de temps en temps sur le balcon pour les haranguer. Le père Las Piedras avait perdu la tête et était pâle de frayeur ; de funestes pressentimens l’agitaient.

Une pareille perturbation dans les habitudes de la Bajada était trop violente pour être durable. A la nuit tombante, une chaloupe j)ontée, venant de Santafé, débarqua secrètement au pied de la falaise vingt-cinq individus à figures patibulaires, vêtus de ponchos rouges, et armés jusqu’aux dents ; l’officier qui les commandait les fit mettre en rangs en silence et se plaça à leur tête ; au milieu d’eux était don Geronimo dans son costume officiel, c’est-à-dire avec sa veste à liseré rouge, et brodée sur toutes les coutures, auquel il avait ajouté un immense chapeau à cornes, surmonté d’une touffe de plumes aux couleurs nationales, bleu et blanc ; il tenait à la main un sabre aussi long que sa personne dont la lame portait ces mots magnifiques : no me saques sin razon y no me envaynes sin honor [1] ; le fourreau fuyait derrière lui en lui battant les talons. Cette petite troupe gravit la falaise au pas de charge, elle arriva bientôt sur la place, et se mit à crier : Vive Santafé ! vive le gouverneur légitime ! mort aux rebelles !

A ces cris redoutables, la guitare du cabaret se tut subitement ; les gauchos montèrent sur leurs chevaux, et disparurent avec la rapidité de l’éclair ; les curieux s’évanouirent dans l’ombre, et l’on n’entendit plus sur la place déserte que le bruit des portes et des volets qui se fermaient précipitamment ; le cabildo était également silencieux. Une ombre seule était sur le balcon, qui paraissait regarder tranquillement ce qui se passait.

La troupe entra avec précaution dans le cabildo, pénétra dans la chambre du conseil, au rez-de-chaussée, et n’y trouva que la boîte de fer-blanc, à sa place, sur la table, mais vide. Prenant courage, elle s’élança au pas de course, parvint au premier étage, et aperçut l’ombre, qui se promenait à pas comptés sur le balcon.

— Qui vive ! cria l’officier.

— Aguirre, répondit l’ombre.

  1. Ne me tire pas sans raison et ne me remets pas dans le fourreau sans honneur.