Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1833 - tome 4.djvu/86

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Alors Grégoire lui dit : « L’injure que tu m’as faite à moi, je te la pardonne en père ; mais ce que tu as commis contre Dieu, la mère de Dieu et les apôtres, ou plutôt contre l’Église entière, il faut l’expier ainsi que je l’ordonne. Tu iras d’abord à Jérusalem ; et ensuite, si tu survis et reviens de là, tu te remettras sous ma main et mes conseils, afin de retrouver ainsi la grace de Dieu tout-puissant, et, après avoir été, pour tous les fils de l’Église, un exemple de perdition, d’être un exemple de repentir. »

Cet homme, toujours prosterné, promit de faire toutes les expiations et toutes les pénitences ; et le pape, s’avançant alors vers une des fenêtres de la tour, parut aux yeux des assiégeans ; et, les mains étendues, il leur faisait signe de s’apaiser, et d’envoyer vers lui quelques-uns de leurs chefs.

Transportés à cette vue, presque tous croient que le pontife les appelle à son secours. Ils redoublent d’efforts pour monter jusqu’à lui ; les plus hardis escaladent les fenêtres qu’abandonnent les brigands découragés ; on pénètre jusqu’au pontife, et il est ramené sur les bras de ses libérateurs, devant le peuple qui versait des larmes de joie. Mais alors, quand tout le monde vit sur lui les marques de violence, les taches de sang[1], on fut saisi d’une nouvelle horreur ; on poussa mille cris lamentables.

Dans ce trouble, dans l’agitation de son péril et de sa délivrance, le pape n’a qu’une pensée, n’exprime qu’un vœu, d’aller, avant tout, à l’église Sainte-Marie, d’où il a été arraché, reprendre sa messe de Noël, interrompue par l’attentat de Cinci. Un peuple immense le suit à l’autel ; et là cette messe solennelle, qu’il avait commencée avant la première heure du jour, il l’acheva vers le soir, à jeun, blessé, mais soutenu par sa foi. Ensuite, il prononça des actions de grace, et bénit la sainte victoire du peuple[2] ; puis il alla se reposer dans le palais de Latran.

Le peuple, maître de la tour, avait d’abord épargné les satellites

  1. Cernebatur enim totus cruoris magnitudine respersus. Paul. Bernr. apud Act. sanct.
  2. Gratanter ad altare rediens… missam quam in galli cantu cœperat, adhuc jejunus et ab aliis sustentatus, vespere complevit. Berthold Chronicon. — Peters husanum Chr., lib. ii, § 33.