Ouvrir le menu principal

Page:Revue des Deux Mondes - 1832 - tome 8.djvu/336

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Cette mystérieuse conférence dura dix minutes, après quoi la fidèle fille de chambre se leva de sa chaise, mit un doigt sur sa bouche, comme les sorcières de Macheth, secoua la tête comme lord Burleigh et sortit. Lady Janet sembla, de son côté, fort satisfaite, et pendant un instant sa physionomie fut éclairée par un sourire qui, je dois le dire puisque je suis en veine de comparaisons, aurait pu lutter sans désavantage contre celui que l’on place d’ordinaire sur les lèvres de Méphistophélès.

Ce fut trois jours après cette conversation, qu’une voiture de louage vint prendre, de grand matin, lady Janet et mistress Margery dans une petite boutique du bas quartier de la ville, et les conduisit à un village distant de quelques milles.

Le lecteur n’exigera point que nous lui révélions le secret de l’entretien que nos dames avaient eu entr ‘elles. Nous l’ignorons absolument, et personne ne l’a jamais connu. Tout ce que l’on sait, tout ce que l’on peut dire, c’est qu’en revenant, le cocher de la voiture qui les mena, déclara au valet d’écurie que les deux vieilles femmes étaient bien les créatures les plus joyeuses qu’il eût jamais vues, car depuis le moment où il les avait prises jusqu’à celui où il les avait laissées à leur destination, elles n’avaient pas un instant cessé de rire aux éclats.

Elles descendirent, au surplus, de voiture à la porte d’une petite maison d’assez médiocre apparence, et dont il est inutile d’ailleurs de donner une description bien exacte, attendu que s’il prenait fantaisie à quelque curieux lecteur d’en chercher une pareille dans un rayon de douze milles aux environs de Bath, il ne la découvrirait point. C’est que cette habitation a totalement changé d’aspect. D’obscure et misérable qu’elle était alors, elle est devenue maintenant fort élégante et des plus confortables.

Quoi qu’il en soit, un respectable gentleman d’une quarantaine d’années avait reçu nos dames à la porte de cette maison, et les avait fait entrer dans son cabinet. Là se trouva, sans qu’elles en témoignassent la moindre surprise, un autre gentleman, haut de six pieds, et pourvu de magnifiques moustaches rousses.

Le premier gentleman, qui paraissait être une manière de vicaire, proposa bientôt une promenade. Lady Janet n’ayant opposé